Quand la justice écoute les sourds

Les groupes de parole pratiques de « Fais-moi signe »

L’association « Fais-moi signe » a été reçue au tribunal de Nantes par le Conseil départemental de l’accès au droit. Un bon moyen de familiariser les personnes sourdes et malentendantes avec la justice.
« Il n’est pas toujours facile pour le citoyen de comprendre l’organisation de la justice », admet la magistrate Gwenola Joly-Coz. « C’est encore plus difficile pour une personne sourde ou malentendante, du fait de ses difficultés de compréhension et de communication, complète Christine Mollat, assistante de justice chargée des tutelles. Des particuliers ou des sociétés abusent parfois de cet état de faiblesse pour les flouer. C’est pourquoi beaucoup de personnes sourdes bénéficient d’une protection et d’une assistance dans le cadre d’un régime de curatelle ou de tutelle. »
Les deux femmes sont intervenues, voici quelques jours, dans le cadre d’un groupe de parole constitué à la demande de l’association « Fais-moi signe », en partenariat avec le Conseil départemental de l’accès au droit (CDAD). « Fais-moi signe » épaule au quotidien les handicapés de l’ouïe de Loire-Atlantique. L’association et son médiateur spécialisé, Hubert Chalet, avaient réuni une quarantaine de personnes sourdes et malentendantes conduites par le président Jean-Marie Gâteau.

Marie-Christine Muller, avocate au barreau de Nantes, se tenait aux côtés de Mmes Joly-Coz et Mollat. Les trois femmes de loi ont expliqué avec clarté et pédagogie l’organisation de la justice, la nature des infractions et les différentes juridictions qui les traitent, la différence entre le droit civil et le droit pénal, le parcours d’une plainte, les régimes de protection judiciaire des adultes et des mineurs…

Les participants ne se sont pas privés de poser des questions très pratiques, auxquelles ont répondu la magistrate, l’avocate et l’assistante de justice. Les débats ont été traduits avec précision et intelligence par Marie-Magdeleine Nardin, interprète professionnelle à Servisigne 44.

Le prochain groupe de parole aura lieu vendredi 28 mai, de 14 h 30 à 16 h 30, salle du Stade, à Nozay. Il traitera de la sécurité routière et sera animé par l’escadron de gendarmerie.

·Contact et inscriptions. Fais-moi signe, 10, rue de la Fonderie, 44200 Nantes. Tél./fax/minitel/répondeur : 02 51 83 05 05.

Un article lu : Ouest-France – 04/05/2004 à Nantes (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.