Deux hommes violent une sourde-muette

Joanna, 18 ans, connaissait ses agresseurs.

Les pupilles dilatées et les mâchoires serrées, Didier Salvara a du mal à contenir sa colère. Sa fille Joanna, 18 ans, sourde-muette, a été violée par deux hommes. «S’en prendre ainsi à une personne vulnérable, c’est monstrueux et lâche. Des individus de cette trempe ne méritent pas d’être libérés sous caution », hurle-t-il.

Tous les Thaipoosam Cavadee à venir auront un goût de cendre pour Didier, 39 ans, propriétaire d’un restaurant à Brisée-Verdière. L’incident a eu lieu à quelques mètres de sa maison, dans la région boisée située à l’arrière d’une mosquée. Les présumés agresseurs, connus des Salvara, ont été arrêtés et reconduits en cellule. Ils sont Kumar Rughoo, un maçon de 22 ans, plus connu sous le nom de Nitish et Reynolds Gérard André, un maçon de 19 ans. Tous deux habitent Mare-d’Australia.

Ce jour-là, Didier se rend à Flacq avec sa cousine Noëlette venue de Grande-Bretagne pour passer des vacances à Maurice. Sylviane, sa femme reste à la maison avec ses filles et Edouard, le benjamin des enfants. Vers 11 heures, un voisin l’informe qu’il a vu Joanna partir avec deux hommes dans les bois. Joanna les connaît bien car ils ont l’habitude de jouer au billard tout en buvant dans le bar de son père.

Sylviane prévient son mari par téléphone avant de se mettre à la recherche de sa fille. Plus rapide, Edouard retrouve sa sœur dans les bois en compagnie des présumés violeurs. « Kifer to amène mo sœur dans bois ?», lance-t-il à Kumar Rughoo. En guise de réponse, il reçoit un casque intégral sur le front avant que les deux hommes ne prennent la fuite.

Après sa déposition à la police, Joanna est conduite à l’hôpital Victoria, Candos. Elle subit une série d’examens avant d’être hospitalisée. Le Dr Sudesh Kumar Gungadin confirme qu’il y a eu viol et Joanna obtient sa décharge le matin suivant.

Entre-temps, jeudi soir, les policiers de Brisée-Verdière traquent les supects. Arrêtés hier matin, ils sont traduits devant le magistrat Denis Moutou qui siège au tribunal de Flacq. Une accusation provisoire de viol pèse sur eux et ils sont maintenus en cellule après avoir été examinés par le Dr Gungadin.

Mais Didier n’arrive pas à accepter le fait que sa fille ait été violée à quelques mètres de sa maison alors qu’elle a passé quinze jours à la Réunion sans aucun problème. « Il n’y a pas de mots suffisamment forts pour décrire ce que je ressens depuis l’agression de ma fille. Depuis jeudi, je n’ai rien avalé de solide. J’en suis à mon quatrième paquet de cigarettes et hier soir, j’ai sifflé une caisse de bière sans en ressentir le moindre effet. »

Pour Didier, Kumar Rughoo et Reynolds Gérard André se sont vengés parce qu‘il les a sévèrement réprimandés il y a deux ans. «Kumar Rughoo faisait l’insignifiant avec Joanna. Monne arrête so l’élan ène coup! Mo fine rappelle li ki Joanna éna ène handicap et aussi ki mo cousin ène inspecteur de police dans l’ADSU. Li pas fine content ça ditout. Line dire moi ène jour li pou montré moi ki li. Ils se sont vengés. »

Autre inquiétude : l’état de santé de Joanna. « Si arrivé li gagne ène gros vente, personne pas pou capav faire narien. Zot pou dire ou avortement illégal! Couma ène tifi handicapé capav élever ène zenfant ? Mo espéré ça ban zom là pas gaigne caution… », s’exclame Didier qui a retenu les services de Me Ashley Hurhangee pour défendre les intérêts de sa fille.

Un article lu : Lexpress – 07/02/2004 à Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.