Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Immersion dans le monde de la surdité

Un nouvel outil logiciel facilite l’accès des sourds aux services de santé, pour le plus grand bénéfice des patients. Présentation d’un logiciel encore réservé aux anglophones…

Le Centre de soins d’Upper Chesapeake près de Baltimore (Maryland) s’est donné pour objectif d’avoir “la population en meilleure santé” de tout l’État grâce à des services personnalisés. Et pour améliorer encore ces services, l’équipe soignante a découvert qu’elle pouvait faire mieux en direction des patients sourds, notamment en cas d’urgence. Une recherche minutieuse leur a permis de trouver une solution : iCommunicator.

Le service des urgences du centre reçoit en moyenne plus de 75.000 patients par an dans ses deux hôpitaux. Les patients sourds ou malentendants y bénéficient d’ores et déjà d’interprètes en langue des signes en cas de besoin. Mais ces professionnels ne sont pas forcément disponibles en urgence. Ainsi que le précise Marty Knutson, porte-parole du Centre, “il peut s’écouler entre vingt minutes et deux heures entre l’instant où une personne sourde ou malentendante frappe à notre porte et l’arrivée effective d’un interprète. Nos locaux sont en banlieue et la plupart des professionnels de la région résident dans le centre de Baltimore. Ce qui peut poser de sérieuses difficultés selon l’état du patient. Nous avons identifié la brèche et avons veillé à la combler”.

Pour communiquer avec les sourds, le personnel soignant et administratif de l’établissement a testé plusieurs moyens. “Par exemple, explique Marty Knutson, nous avons utilisé des panneaux sur lesquels on pouvait pointer des lettres pour former des mots. Nous avons également eu recours à l’ordinateur pour retranscrire les questions du personnel afin que les patients puissent les lire et y répondre. Mais ces méthodes ne produisaient pas de communication claire, ce qui était inconfortable pour tout le monde. Nous avons donc décidé de rechercher des alternatives”. Eric McNulty, responsable informatique du Centre, a été chargé de trouver une solution. “A l’origine, indique-t-il, nous recherchions simplement une meilleure technologie de reconnaissance de la parole”. Mais ses recherches l’ont finalement conduit vers iCommunicator, un logiciel qui convertit en temps réel la langue parlée en texte, en langue des signes ou en langue artificielle. Eric McNulty a immédiatement conseillé de tester son efficacité.

“Le but de notre structure, souligne Marty Knutson, est de créer un environnement favorable aux soins. Une communication exacte et complète avec les patients en est un élément prépondérant”. C’est la raison pour laquelle le Centre entretient des contacts étroits avec de nombreux groupes, y compris la communauté sourde à qui il a été naturellement demandé d’évaluer iCommunicator. Un protocole inspiré des jeux de rôles a été mis en place, impliquant des personnes sourdes, des membres du personnel et les distributeurs du logiciel. Les tests ont porté sur des scénarios tirés de situations réelles où des sourds étaient admis en urgence à l’hôpital. La satisfaction s’avérant générale, décision fut aussitôt prise d’investir dans cette technologie et d’y former les personnels.

Chacun des hôpitaux dispose désormais d’iCommunicator et de personnes aptes à l’utiliser. Initialement, un groupe de “super-utilisateurs” a été constitué, capable d’enseigner aux autres. Et pour s’assurer que tout le monde soit à jour de ses connaissances, le Centre a ajouté iCommunicator à la liste des compétences requises et testées chaque année. “Ces tests, insiste Marty Knutson, ne portent pas seulement sur les aides technologiques mais sur toutes les technologies, du cardiogramme à l’iCommunicator. Nous rendons un service où la satisfaction du patient est cruciale. Et l’un des moteurs principaux de cette satisfaction, c’est le sentiment d’être traité avec dignité et respect. Une bonne communication en est un élément essentiel. La technologie ne se contente pas d’améliorer cet aspect, elle améliore également nos capacités à soigner. Et les gens reviennent dans un endroit où ils sont bien traités. A la lueur de notre expérience, l’aide technologique fait ici pleinement sens”.

iCommunicator est vendu aux U.S.A de 3.689 à 3.999 dollars. Compatible avec les systèmes auditifs Phonak, il utilise le speech-to-text (voix vers texte) de Dragon Naturally Speaking.  

Un article lu : Microsoft

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Pour débloquer Sourds.net dans votre bloqueur, il vous suffit de :

> Cliquer sur l\\\'icone de votre bloqueur de pub en haut de votre navigateur

> Puis cliquer sur le bouton de désactivation

Rafraîchir