Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Les sourds de Cherbourg-Octeville en assemblée

Delphine Schnaderer (à gauche) traduit les propos de Henri Gervès, représentant la municipalité, aux membres de l’association des sourds.

L’association des sourds de Cherbourg-Octeville et de la Manche s’est réunie samedi en assemblée générale. L’occasion de faire un point sur le problème du local et sur la création d’un poste d’interprète avec Henri Gervès, représentant la municipalité.

Samedi, les membres de l’association des sourds de Cherbourg-Octeville et de la Manche (ASCOM) se sont réunis afin de faire le bilan de l’an dernier. «L’année 2003 a beaucoup changé notre association» explique Marie-Noël Touraine, présidente de l’association depuis 10 ans. En effet, depuis le mois de décembre, la demande de création d’un poste d’interprète avance. «Notre demande a été transmise à Marie-Thérèse Boisseau, secrétaire d’état aux personnes handicapées. Je trouve que c’est un bon signe» annonce la présidente. En revanche, l’association est toujours à la recherche d’un local. «Pour le moment, nous ne pouvons proposer qu’une solution d’urgence, à savoir la mise à disposition d’une salle pour les manifestations festives. Mais cela ne résoud pas le problème, et nous cherchons toujours une solution» explique Henri Gervès, représentant la municipalité. Enfin, l’année 2003 fut aussi marquée par la collaboration avec d’autres associations de sourds. Celle des parents d’enfant déficient auditif de la Manche (APEDAM) avec laquelle l’ASCOM a pour projet de trouver un local commun, et celle des devenus sourds de la Manche (ADSM). Une réunion commune de l’ADSM et l’ASCOM est d’ailleurs prévue le 21 février. «Maintenant l’association progresse. Elle est connue et s’ouvre à tout le monde. Nous donnons des cours de langue de signes destinés aux entendants. Une personne entendante, Delphine Schnaderer, m’aide à diriger le foyer. Et enfin, Henri Gervès nous soutient dans la recherche d’un local» se réjouit Marie-Noël Touraine.

u Pratique. Réunion d’information de l’ADSM et l’ASCOM au centre social de la Brèche du Bois le 21 février à partir de 14 h 30.

Un article lu : Maville.com – 19/02/2004 à Cherbourg

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.