Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

A la cité genevoix-Signoret , les clubs c’est cool !

Réaliser un jeu vidéo de combat, apprendre la langue des signes ou danser du hip-hop, c’est possible à la cité scolaire Maurice Genevoix – Simone Signoret.
Être bien dans son milieu scolaire, c’est pouvoir aussi pratiquer des activités de loisirs au sein du Foyer socio-éducatif. La cité scolaire Genevoix-Signoret a développé tout un éventail d’activités à faire pâlir d’envie les maisons pour tous les mieux équipées. Le « Ptit Simo ” grandit

Les lycéens sont (bien) informés de toutes les possibilités qui leur sont offertes, grâce à une radio interne animée par quinze lycéens, mais aussi à un journal, le – Ptit Simo -, dont le premier numéro de l’année va sortir ces jours-ci. La jeune équipe de journalistes, encadrée par Mattieu Bernardin, animateur du Foyer, a choisi d’en faire un réel outil de communication. Deux autres numéros ainsi que trois << Mini Simo >> (fanzines) suivront. Le Ptit Sinw tiré à 1 300 exemplaires, sera disponible également au Point information jeunesse et à la médiathèque. Il est passé de douze à seize pages et parlera aussi bien des groupes de musiques interviewés que du projet de la Maison des lycéens, d’un voyage au Maroc, du – coup de gueule » d’un lycéen… Cinq filles et un garçon, de première et terminale, constituent l’équipe de rédaction. – Les filles sont allées elles-mêmes à la Région défendre leur dossier pour obtenir une subvention – Créatitude – de 900 €-, se félicite Mattieu. Il faut en effet (les moyens, d’autant que
l’ équipe a souhaité une mise en page plus dynamique et que la < Une > du prochain numéro sera en couleur. Braille et langue des signes Cette dynamique autour du journal est à l’image de l’activité des clubs. < Nous entendons ainsi offrir des espaces de convivialité aux élèves, améliorer l’ambiance dans l’établissement et établir une bonne cohésiou > résume Mattieu. À l’évidence, c’est réussi. Le vendredi on peut jongler, le lundi apprendre le braille, et, prochainement, le mercredi,s’initier à la langue des signes. Pendant ce temps, une trentaine d’ informaticiens travaille à la modélisation en 3D de l’établissement et crée un jeu vidéo de combat. Évidemment, dans Le panorama de loisirs, musique et danse sont très présentes avec trois groupes qui répètent, l’atelier de hip-hop et L’atelier danses traditionnelles qui fonctionnent le jeudi. On n’oubliera pas le club photo qui reprend son activité et le ping-pong qui marche bien. Mur graffé en vue du FACS Prochainement, un < graffeur > Cyrille Enfer, animera un atelier qui consistera à graffeur un mur entier du lycée. Ce sera un des clous du fameux Festival artistique de la cité scolaire (FACS) dont ce sera, mercredi 26 mai, la quatrième édition.
Tout le monde, élèves, enseignants, personnels de service, participe à l’organisation. Les créations d”autres établissements sont aussi les bienvenues, de mémo due tout autre créateur. Cette année, nous avons choisi comme thème la communication sous toutes ses formes explique Mattieu. n Le tout, c”est de montrer que nous sommes un lycée vivant et ouvert sur l’extérieur.

Source : La courrier de l’ ouest – 08 /01/2004

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.