La main des sourds

Des ados malentendants d’ici ont rencontré des sourds en Belgique

Bruxelles, en Belgique, les jeunes malentendants du projet Fun Ado préparent un voyage à Québec pour la fin des classes.

Cet été, une dizaine de jeunes malentendants de Rouyn-Noranda se sont envolés pour la Belgique, où ils ont joué les touristes et rencontré d’autres ados qui, comme eux, sont atteints de surdité à divers degrés. Toute une expérience de communication!

«Là-bas, les personnes malentendantes parlent vraiment vite et elles n’ont pas le même langage des signes qu’ici. Au début, j’ai fait woh!, je ne comprenais rien», se rappelle en riant Monia Lamontagne, 18 ans. «Moi, j’ai été surprise parce qu’il n’y avait pas beaucoup de jeunes du groupe belge qui utilisaient leur voix, alors que moi je parle beaucoup», souligne Mélissa Trudel, 18 ans.

Intervenante en réadaptation auditive au Centre de réadaptation La Maison, Marie-Claude Bolduc remarque que le voyage a permis aux jeunes de développer leur autonomie, notamment parce qu’ils devaient se débrouiller pour réussir à communiquer. «Ça a beaucoup travaillé leur réadaptation. D’ailleurs, il y en a qu’on n’aura plus besoin de suivre», note-t-elle.

Dans le métro

Est-ce qu’on fait le même genre de voyage avec des ados malentendants qu’avec des jeunes qui entendent bien? «Oui, sauf qu’il ne fallait pas en perdre un dans le métro parce que même si on avait crié, il ne nous aurait pas entendus. Il y a trop de bruit pour nous dans le métro», répondent les jeunes.

Visite de grottes, escapade à la mer du Nord, visites culturelles, pas de doute que le groupe se souviendra longtemps de ce voyage à Bruxelles. Tous tiennent d’ailleurs à remercier ceux qui leur ont permis de réaliser leur projet.

Source : Le citoyen – 21/12/2003 à Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.