La main des sourds

Non-dits et sous-entendus

Comment la langue des signes peut-elle enrichir la création théâtrale ? « Pour un oui, pour un non », à la Filature, propose un partage entre sourds et entendants.

Deux amis de longue date se sont éloignés. Dans une véritable joute verbale, ils s’attachent à savoir d’où vient leur fâcherie… Dans cette pièce, Nathalie Sarraute donne à voir et à entendre, avec beaucoup d’humour et de finesse, la difficulté à nommer, l’impuissance à trouver le langage de l’indicible, des sensations, des ressentis… des malentendus. Cette pièce est remplie de « non dits », justement, de sous-entendus qui nourrissent les relations entre les individus. Philippe Carbonnaux, metteur en scène et Emmanuelle Laborit, comédienne, ont créé ce spectacle en langue des signes : deux comédiennes mal entendantes sont doublées de deux comédiens, qui portent la parole. Tous les quatre jouent les deux rôles de Pour un oui, pour un non. Deux autres artistes sont sur scène : une accordéoniste et un altiste. Quant à la scénographie, elle reprend cette idée de dualité : un rectangle noir, comme un ring, est le lieu où se joue la confrontation. Ce projet est né d’une volonté d’échange et de partage entre sourds et entendants. Pour Philippe Carbonneaux « la langue des signes a toujours porté un regard neuf sur le théâtre d’aujourd’hui, elle nous requestionne sur les textes existants et sur la manière de créer. Il s’agit de permettre à cette langue de cultiver sa force artistique et créatrice et de participer à un théâtre du monde ».

Y ALLER
Vendredi 12 décembre à 20 h 30 et samedi 13 décembre à 14 h 30 et 19 h 30 dans la salle modulable de la Filature à Mulhouse. Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation vendredi 12 décembre. Renseignements au 03.89.36.28.28 ou www.lafilature.org. Tarifs : de 5,5 € à 22 €.

« Pour un oui, pour un non » : un spectacle en langue des signes et langue française.

Source : L’Alsace – 07/12/2003 à Mulhouse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.