La main des sourds

Brigitte Lemaine, à l’écoute des sourds

Petite-fille de sourds, élevée dans la langue des signes, Brigitte Lemaine tend l’oreille et la caméra pour capter cet univers fermé aux sons mais riche en émotions. «Les sourds sont 4 millions en France, 15 millions en Europe et 130 millions dans le monde, explique-t-elle. Plus qu’un handicap, la surdité est une culture puisque les sourds se marient entre eux, se réunissent dans des associations, ont leur propre langue. »Titulaire d’une maîtrise de sociologie et d’un doctorat de philosophie esthétique, Brigitte Lemaine a déjà réalisé pour le compte du CNRS plusieurs documentaires sur ce monde qui ne fait pas de bruit dans les médias bien entendants. Dans son premier film, les Mains du sourd, elle levait le poing contre l’interdiction de la langue des signes, considérée comme pas assez humaine, et dans son dernier, Témoins sourds, témoins silencieux, elle rappelait les persécutions dont ils ont été victimes dès 1933 en Allemagne. Aujourd’hui, Brigitte rend hommage à son grand-père Marcel Lelarge, premier élève sourd admis à l’école Estienne dans les années 20, «une époque révolue pendant laquelle des valeurs comme la rigueur, la dextérité manuelle et l’abnégation n’étaient pas de vains mots». A partir du 4 décembre, elle présenterait vie et l’oeuvre de cet écrivain lithographe… Une exposition touchante *.

* Ecole Estienne, 18, bd Auguste-Blanqui, Paris XIIIe. Tél. : 01 48 83 71 73. Du 1erau 19 décembre.

Source : http://www.marianne2.fr © 24 Novembre 2003 à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.