La main des sourds

L’UEFA soutient le championnat des sourds et malentendants

Imaginez que vous jouez au football et que vous n’entendez ni les encouragements de la foule, ni les appels de vos coéquipiers. Mais vous aimez tellement ce sport que vous passez outre votre handicap et êtes assez doué pour pouvoir représenter votre pays.

Nombre de joueurs
Voilà ce qui attendait les nombreux joueurs qui ont participé récemment, dans un cadre magnifique en Espagne, à la 5e édition du Championnat d’Europe de football pour les sourds, que soutient l’UEFA.

Accord de parrainage
L’instance dirigeante du football européen s’est réjouie de s’impliquer dans la compétition, dans laquelle figuraient certains joueurs de grand talent. À la suite d’un accord de parrainage signé entre autres par l’Organisation du sport européen pour les sourds (EDSO) et par le président de l’UEFA, Lennart Johansson, l’UEFA a versé 52 000 € devant couvrir une partie des coûts de préparation, d’organisation, de promotion ainsi que les coûts techniques liées à l’évènement.

Des discciplines diverses
Près de 40 pays sont membres de l’EDSO, représentés par 50 000 athlètes dans 1 000 clubs sportifs dédiés aux sourds. Ces Championnats d’Europe proposent d’autres disciplines que le football, comme l’athlétisme, le cyclisme, le handball, le ski, la natation et le tennis. Par ailleurs, des Jeux Mondiaux pour les sourds sont organisés pour des hommes et des femmes passionnés regroupant aussi bien des disciplines d’été que d’hiver.

Phase finale à dix
Les équipes qui avaient pu se sortir du guêpier des qualifications se sont disputés la palme lors de la phase finale, longue de 13 jours et qui se disputait à Torremolinos, Benalmadena et Marbella. Cette phase finale regroupait dix équipes réparties en deux groupes de cinq.

L’Italie dans le dernier carré
Les Italiens sont sortis premiers de leur poule grâce à trois victoires contre l’Ukraine, la Turquie et le Danemark et à un nul contre le futur deuxième, l’Allemagne.

Décévante Espagne
Dans l’autre poule, l’Espagne, pays organisateur, partait favorite mais s’est montrée bien décevante, s’inclinant trois fois contre la République d’Irlande, la République tchèque et la Grèce et faisant match nul contre la France, cette dernière accompagnant l’Irlande en demi-finales.

Des demi-finales disputées
Les deux demi-finales ont donné lieu à des duels acharnés. L’Allemagne devait jouer et jouait d’ailleurs son meilleur football pour venir à bout de la France 2-0, tandis que l’autre demi-finale consacrait l’Italie, vainqueur de l’Irlande 2-1 grâce à un but en or.

Une belle finale
L’Allemagne et l’Italie se disputaient donc la suprématie européenne au cours d’une finale qui ne manquait ni d’engagement ni de spectacle. Les Allemands s’offraient finalement le titre européen, maîtrisant les assauts transalpins grâce à deux buts de leur talentueux attaquant Jagla Daniel.

Source : uefa.com – 16/07/2003

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.