Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Les sourds ont besoin de communiquer leur histoire

Une centaine de sourds se sont retrouvés samedi, à Louhans, à l’occasion d’un congrès international tenu à Paris. Et tous ont profité de la visite pour découvrir la vie de Ferdinand Berthier.

Les sourds sont très curieux dès qu’on leur propose de s’intéresser à leur histoire, comme ici, à Louhans, devant le buste de Ferdinand Berthier

Les sourds ne connaissent pas assez leur histoire et leur culture. C’est le constat qu’ont dressé les participants du congrès international D.H.I dont une partie s’est décentralisée à Louhans ce week-end.
Américians, Australiens, Suisses et Français ont ainsi tous la même nécessité de communiquer, de parler d’eux, de leur culture.
Communiquer sur l’extérieur mais aussi et surtout entre-eux. « Nous encourageons les sourds à travailler sur l’histoire de leur culture, explique l’une des responsables de la section Amérique. Et avec cette rencontre que nous organisons tous les trois ans, on essaye de faire avancer les choses. »
Et les sourds sont assez demandeurs de ce genre de regroupement. Isolés dans la société, ils trouvent en s’intéressant à leur histoire, une solution pour s’intégrer, pour se faire connaître.
« Il y a trois ans, j’ai décidé de me prendre en main, lance Lydie, une participante venue de Fréjus. J’ai créé une association qui s’appelle « Signe-moi un mouton ». Là, on peut se retrouver, tous ensemble. Et c’est vrai que depuis trois ans, les sourds sont moins isolés à Fréjus. Et la jeune-femme de s’extasier purement et simplement, devant le projet de musée à Louhans. Quand on voit de tels projets qui naissent, ça donne envie d’aller de l’avant. »
Louhans va donc être à la pointe de la communication dans la grande communauté des sourds. Un avant-goût est donné actuellement, à l’Hôtel-Dieu, avec l’exposition sur « L’histoire et la culture sourde », ou les temps forts de l’histoire des sourds en France. La révolte des élèves de Saint-Jacques, l’interdiction de la langue des signes, l’oralisation systématique des sourds,. autant d’étapes qui sont expliquées jusqu’au 11 juillet.
L’occasion pour tous de découvrir la vie de Ferdinand Berthier, ce Louhannais inventeur du langage des signes, de découvrir aussi le travail de l’association « Culture langue des signes Ferdinand Berthier ». L’occasion de se rendre compte que les sourds ont un besoin énorme de s’exprimer.

Source : Le Journal de Saône et Loire – 08/07/2003 à Louhans

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.