Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

De jeunes sourds et malentendants sur les planches

L’atelier de l’Institut pour jeunes sourds et malentendants (IPJSM) La Persagotière a présenté sa création 2003 « pas… sage » ce mois-ci au Théâtre Athénor à Nantes. Ici, une partie des élèves de l’atelier âgés de 12 à 15 ans en compagnie du nouveau président professeur à l’institut, Fabrice Charbonneau et Céline Desarson.

Artemiss (Association de recherche et d’actions théâtrales en milieu scolaire sourd) est implantée depuis six ans à Angers. L’association cherche à promouvoir l’intégration de jeunes sourds auprès des entendants dans le partage d’aventures artistiques. Elle travaille actuellement en partenariat avec l’institut La Persagotière, rue Frère-Louis.

Fondée par Yves Boucher (directeur de l’association et chef de service au centre Charlotte Bloin) et Philippe Lecoq (comédien et metteur en scène), Artemiss permet à de jeunes sourds d’apparaître dans des festivals. Une création réalisée à l’institut la Persagotière a récemment donné lieu à une représentation au théâtre Athénor.

Céline Desarson, aide-éducatrice à la Persagotière, investie dans le projet, explique : « L’association Artemiss favorise un travail de création ou chacun apporte ses idées. Pour cela, il a fallu trouver un langage commun sans signes et sans paroles, une langue comprise par tous, celle d’un théâtre expressif, visuel et vivant. » Plus globalement, « l’accès aux pratiques des disciplines du spectacle vivant est une chose acquise dans le milieu scolaire ordinaire, mais qui reste insuffisant voire inexistant dans le milieu scolaire spécialisé, notamment auprès des jeunes sourds. Artemiss part de ce constat et a la volonté de fédérer ce qui existe déjà auprès des établissements spécialisés en souhaitant créer une synergie identique à celle dont bénéficient les scolaires entendants. » Elle ajoute que « l’objectif n’est pas de se substituer à ce qui existe déjà en terme associatif, mais de promouvoir l’intégration de jeunes sourds auprès des entendants dans le partage d’aventures artistiques. Nos travaux de formation et de création s’adressent à un public le plus large possible. »

Des échanges tous azimuts sont ainsi favorisés par Artemiss : résidences, charte commune à tous les ateliers, réseau interne et national d’actions théâtrales en milieu scolaire sourd, échanges entre Nantes, Angers et Saint-Nazaire, participation à des festivals de théâtre scolaire entendant et mise en place (en 2002) du premier stage mixte (sourds et entendants).

Source : www.ouest-france.fr © 28 Juin 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.