La main des sourds

Le projet d’Emmannuelle Laborit s’est concrétisé

Deux artistes sourdes sur scène

La pièce est jouée par deux artistes sourdes, dont la désormais célèbre Emmanuelle Laborit, ainsi que par deux doublures entendantes.

« Pour un oui ou pour un non », l’œuvre de Nathalie Sarraute sera présentée au Manège, à La Roche-sur-Yon, le mardi 6 et le mercredi 7 mai. La pièce est jouée par deux artistes sourdes, dont la désormais célèbre Emmanuelle Laborit, ainsi que par deux doublures entendantes.

« Pour un oui pour un non » est un texte sur l’amitié dans lequel deux personnages H 1 et H 2 se confrontent, l’un reprochant à l’autre la distance prise à son égard. Des zones du non-dit surgissent le ressentiment, le doute, le repli, la dissolution de l’amitié.

Voilà plus de quatre ans que l’idée d’adapter et de jouer « Pour un oui ou pour un non » a germé dans l’esprit d’Emmanuelle Laborit. « Le texte de Nathalie Sarraute est rempli de non-dits et de sous-entendus qui nourrissent la relation compliquée entre les deux protagonistes, explique la comédienne. Ce décalage constant est à l’origine de situations douloureuses et drôles à la fois entre les deux amies. Je retrouve les mêmes sensations de quiproquos dans la culture sourde et dans nos difficultés quotidiennes à bien communiquer. »

Emmannuelle Laborit a donc rencontré, avec un interprète, Nathalie Sarraute : « Je lui ai parlé de mon projet, de mon désir d’adapter sa pièce en langue de signes et de mon souhait de la faire jouer par deux femmes : Chantal Liennel et moi-même. Or « Pour un oui ou pour un non » n’avait jamais été interprétée que par des hommes. »

Le projet s’est concrétisé par l’intermédiaire de l’International visual Théâtre. La pièce est un succès, depuis la première au festival des Francophonies de Limoges en 2001. Emmanuelle Laborit et Chantal Liennel jouent en langue des signes, tandis que deux acteurs, Jean-Philippe Labadie et Aristide Legrand les doublent et les accompagnent. Le texte acquiert une sorte d’universalité. Un vrai moment de communication entre deux univers qui n’échangent que rarement.

u Au Manège, à La Roche-sur-Yon, le mardi 6 mai et le mercredi 7 mai, à 20 h 30. Plein tarif, 17 € ; carte scène nationale, 12 € et 7,50 € ; tarif spécial, 1,50 €.

Source : www.ouest-france.fr © 3 Mars 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.