La main des sourds

Sourds : l’urgence d’un système d’alerte

Samedi, des sourds de l’association morbihannaise installée à Gabriel-Deshayes étaient au centre de secours. L’occasion de constater un manque dans les réseaux d’alerte.

Dans le cadre d’une formation AFPS au secourisme, un groupe d’une vingtaine de membres de l’association des sourds et malentendants du Morbihan a visité, samedi, le centre de secours des sapeurs-pompiers. Après une explication des différents processus d’alerte, ils ont découvert les différents types de matériels : de la grande échelle au véhicule de première intervention ou au camion de secours routier. La visite était conduite par Michel Marion, sous-officier au centre de secours de Carnac.

Le sapeur-pompier, qui a appris la langue des signes avec ses parents malentendants, souligne la difficulté, aujourd’hui, pour les malentendants de se connecter au réseau d’alerte. Le système par minitel, mis en place au début des années 1990, est devenu largement obsolète, avec le développement de nouveaux outils. Un nouveau mode d’appel doit être mis en place de toute urgence. « Le fax, avec l’utilisation d’un formulaire type, serait l’outil idéal », constate Michel Marion.

Pour les malentendants le numéro d’appel d’urgence pour se connecter, par minitel, avec le centre de transmission des alertes (le 18) est le 02 97 47 73 76.

Le groupe a découvert le fonctionnement des différents services du centre comme ici le standard : cœur névralgique du centre de secours.

Source : www.ouest-france.fr © 8 Avril 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.