Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Annick Herlaut, professeur de langue des signes : « Un combat pour intégrer les mal entendants »

Handicapée par une sévère déficience auditive, Annick Herlaut, 41 ans, intervient auprès des sourds profonds pour leur apprendre la langue des signes. « Je propose des stages également ouverts aux gens qui n’ont pas de problèmes auditifs. C’est important de les sensibiliser sur ce sujet, car les mal entendants sont souvent mis sur la touche », explique-t-elle. « J’ai pu le constater moi-même. J’ai quatre frères qui sont dans le même cas que moi. L’insertion dans la vie professionnelle comporte de nombreux obstacles, surtout ici. »

Originaire de métropole, Annick Herlaut constate que les possibilités sont encore plus restreintes en Nouvelle-Calédonie.

« J’ai commencé à travailler avec d’autres types de personnes handicapées. Aucune formation ne s’offre à eux sur le territoire. C’est un perpétuel combat de faire en sorte qu’ils ne restent pas inactifs chez eux. »

Annick a accepté d’être présente sur le site de l’Anse-Vata afin de présenter son métier. « Les bonnes volontés pour aider les mal entendants sont encore trop rares. Je suis là pour essayer de changer les mentalités », confie-t-elle.

Source : Les Nouvelles-Calédoniennes – 07/03/2003

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.