Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Les pouvoirs publics payeront les traductions pour les sourds et les malentendants

Les sourds et les malentendants allemands qui ne maîtrisent pas la langue des signes auront bientôt droit à une aide de l’Etat. En effet, pour ce qui concerne leurs contacts oraux avec l’administration, ces personnes pourront bientôt demander, si elles en ont besoin, une traduction soit écrite, soit verbale, soit recourant à l’un ou l’autre procédé technique.

Les nouvelles règles se trouvent dans une directive promulguée le 17 juillet 2002 sur base de la loi allemande sur les droits des handicapés du 27 avril 2002. Cette directive couvre les réunions où sont présentes des personnes malentendantes ou des personnes ayant des troubles de la parole qui ne connaissent pas la langue des signes, et pour lesquelles les relations avec les pouvoirs publics sont particulièrement difficiles et pleines de malentendus. Le coût de ces traductions sera pris en charge par l’instance publique concernée. Aucune limite déterminant ce qui serait ou ne serait pas un handicap suffisant pour ouvrir ce droit n’a été fixée.

Les services de traduction couverts par la directive sont :

La traduction gestuelle, consécutive ou simultanée, d’une communication orale par un interprète en langue des signes.

La transcription en temps réel du contenu intégral d’une communication sur un ordinateur ou un sténographe, permettant au malentendant de suivre la communication sur un écran d’ordinateur ou sur une image projetée.

La reproduction claire, par un interprète, du contenu intégral d’une communication, à des fins de lecture labiale. L’utilisation d’un système FM ou d’une boucle magnétique est également envisageable.

L’installation et le paramétrage, par un technicien compétent, d’une boucle magnétique.

En Allemagne, 1,2 million de personnes (1999) sont sourdes ou fortement malentendantes et ont besoin d’une aide de traduction, étant donné qu’ils sont incapables de comprendre la parole, même avec des appareils auditifs.

 

Source : Deutscher Schwerhörigenbund -DSB Report (août/septembre 2002 -11/10/2002 à Allemagne

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.