Caf: un guichet unique pour les sourds

La caisse d’allocations familiales de la Meurthe-et-Moselle avait déjà testé, il y a quelques années, un accueil pour les sourds et les malentendants. Puis l’idée a fait long feu, faute de personnel maîtrisant la langue des signes. Le projet est ressorti des cartons de la Caf lorsqu’une salariée, sensibilisée au handicap des sourds, Anne, relance l’idée de créer un guichet unique pour les sourds. Le feu vert tombe en septembre 2000. Le guichet a été inauguré. “Nous avons vocation à accueillir tous nos allocataires quel que soit leur handicap. Mais la langue des signes n’est pas comme l’anglais. Elle doit se pratiquer tous les jours>, souligne Liliane Chevalier, la directrice de la CAF de Meurthe-et-Moselle. C’est en fonction de ce principe que la CAF a donc accepté la proposition d’Anne, une jeune femme de 25 ans. Celle-ci pratique en effet la langue des signes depuis de nombreuses années car son frère et son mari sont sourds et elle partage tous leurs soucis administratifs. “Je connais bien leurs difficultés lorsqu’il s’agit d’avoir à faire avec les administrations”, dit la jeune femme. Ce n’est qu’une fois qu’Anne a bien maîtrisé toutes les facettes de son métier, que la Caf a pu penser à la création d’un guichet unique. Là à la permanence, les personnes sourdes pourront venir en toute confidentialité aborder leurs problèmes. Anne aura toute latitude pour y trouver le ou les remèdes. Le guichet unique est ouvert le premier mardi du mois de 8h30 à 12h30 à partir du 4 février prochain.

Ce guichet unique est pour l’instant uniquement en place à Nancy. Les allocataires malentendants du Pays-Haut n’ont malheureusement pas la chance de bénéficier de la même structure. Mais la technique pourra dans quelques mois venir les aider, via Internet. Il sera possible par le biais d’une caméra numérique implantée dans d’autres CAF du département de rentrer en contact avec le guichet unique de Nancy. Le concept est en expérimentation à Toulouse. Il pourrait s’étendre à d’autres caisses.

Source : http://www2.republicain-lorrain.fr – 27/01/2003 à Nancy

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.