Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Une bougie pour l’Union des familles d’enfants sourds

L’Union des familles d’enfants sourds vient de souffler sa première bougie. L’association a été créée pour répondre aux besoins des familles d’enfants sourds qui souhaitent se réunir pour être informées, écoutées et soutenues face à la différence de leurs enfants.

Le président Jean-Noël Le Bolloch a animé la rencontre avec la traductrice Sandrine Bizeul.

Les parents entendants, à l’annonce de la surdité de leurs enfants, se trouvent démunis et éprouvent notamment le besoin de rencontrer d’autres familles afin de pouvoir bénéficier de leur expérience et de leurs témoignages. L’assemblée générale a eu lieu dans la salle vidéo du lycée Estran Charles-de-Foucauld.

Echanges enrichissants

L’association est constituée de parents sourds, de parents entendants, de professionnels bénévoles et de personnes sensibilisées aux problèmes de la surdité. Les échanges d’informations entre parents sourds et entendants sont très importants et très enrichissants. Cela a pour effet de mieux appréhender l’ensemble des problèmes, des besoins et des moyens à mettre en place pour améliorer le quotidien des enfants sourds ainsi que celui des familles, ce qui apporte réconfort et soutien.

Un travail en commun

L’association a travaillé, durant l’année 2002, dans le respect des idées, des expériences et des connaissances de chacun de ses membres, ceci par l’intermédiaire d’un dialogue constructif. L’Union des familles d’enfants sourds est en relation avec d’autres associations, dont des associations de personnes sourdes. Elle est affiliée à l’Anpes (Association nationale de parents d’enfants sourds). «L’Union des familles d’enfants sourds veille et veillera tout au long de l’année 2003 à la défense des intérêts des enfants sourds et de leurs familles. Elle veillera aussi à ce que toutes les structures, les outils et les moyens permettant le développement de l’intellect et de la personnalité de nos enfants soit maintenu et amélioré», soulignent les membres du bureau. «Il est essentiel que nos enfants soient équilibrés, épanouis et ouverts au monde extérieur, avec leur spécificité d’enfants sourds», conclut le président, Jean-Noël Le Bolloch.

Source : http://www.letelegramme.com © 27 Janvier 2011 à Brest

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.