La main des sourds

L’Institut des jeunes sourds poursuit sa modernisation

L’Institut national des Jeunes sourds de Metz, ouvert il y a plus de vingt ans déjà, s’est engagé dès 1999 dans une grande opération de rénovation et de restructuration de ses locaux et de ses installations. Cette année, quelque 700 m2 ont fait l’objet de travaux spécifiques concernant notamment les cuisines, les services économiques et la lingerie.

“Il s’agit de poursuivre les efforts entrepris afin d’améliorer l’accueil et le confort des enfants et des adolescents dont nous avons la charge, histoire aussi de répondre comme il se doit aux normes actuelles de sécurité>, souligne Mme Laurent, la directrice de l’établissement en ajoutant: “Nous avons profité du programme en cours pour mener à terme les travaux touchant à la sécurité incendie>.

Au total, c’est une enveloppe de plus d’un million de francs qui a été mise en oeuvre.

Dernièrement, à l’occasion d’une manifestation qui a marqué officiellement la réception de ces travaux en présence du préfet de Région, préfet de la Moselle, Bernard Hagelsteen, M. Bonnet qui préside la conseil d’administration de l’Institut national des jeunes sourds a évoqué l’année 2003 que l’Union européenne consacrera à l’insertion des personnes handicapées. “Notre institut s’inscrit pleinement dans le cadre de cette démarche, en étant attentif aux besoins et aux attentes des jeunes déficients auditifs”.

L’INJS de Metz scolarise dans ses murs soixante-dix jeunes, tout en apportant auprès de vingt enfants une aide essentielle en matière d’éducation précoce. D’autre part, l’établissement suit quatre-vingt jeunes intégrés en milieu ordinaire.

Source : http://www.republicain-lorrain.fr -19/12/2002 à Metz

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.