Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Surdité. La technologie contre l’isolement

La déficience auditive entraîne souvent un isolement social. Mais « ce n’est pas une fatalité », selon des associations réunies le week-end dernier en congrès national à Lorient. La vélotypie (transcription simultanée) aujourd’hui, la reconnaissance vocale demain : la technologie casse l’isolement.

Selon une simple approche statistique, environ 200.000 Bretons – soit une population équivalente à celle de la ville de Rennes – souffriraient d’une déficience auditive plus ou moins importante. Moins visible et « encore tabou », ce handicap entraîne très souvent une désocialisation.
Les appareils individuels de correction auditive ont apporté des solutions. Ils ne règlent pas tout. Sans parler des cas de surdité totale, les utilisateurs de ces appareils rencontrent par exemple des difficultés dans des relations de groupes élémentaires.

Isolement

« Je ne pouvais plus prendre part à des repas », témoigne Jeanne Guigo, présidente de l’association lorientaise Oreille et vie, hôte, avec son équipe, du 30 e congrès national du Bucodes (*). « J’étais dans un brouhaha permanent. Impossible de soutenir une conversation. » Réflexe psychologique : le repli sur soi. « Quand on est confronté à ce genre de problème, il ne faut surtout pas se dire que tout est fini, tonne Jeanne Guigo dans un gentil sourire. C’est justement en se regroupant, en s’associant, que l’on arrive à faire bouger les choses. »

Nouvelles technologies

Pas que des paroles en l’air : samedi, la centaine de participants a pu suivre l’intégrale des discussions du congrès et une représentation théâtrale grâce à une retranscription simultanée sur écran. La vélotypie, si elle est efficace sur le plan technique, nécessite toutefois un opérateur et du matériel très spécialisé. Les avancées technologiques en matière de reconnaissance vocale (même principe, sans l’opérateur technique) portent en revanche beaucoup d’espoir. Mais « cette technique n’est pas encore assez performante ».

Plusieurs types d’équipements viennent déjà en complément de l’appareillage individuel : boucles magnétiques, prise et diffusion de notes sur transparents, renfort de micros directionnels.

« Méconnaissance »

« Une grande majorité des malentendants ne sait pas que tout ça existe », déplore la militante, avant de souligner : « Nous avons aussi besoin des autres, tout simplement. On imagine facilement apporter de l’aide à un aveugle ou un handicapé en fauteuil. Les sourds et malentendants ont également besoin d’attention, même si notre handicap ne porte pas les mêmes évidences. »

* Bureau de coordination des devenus sourds et malentendants, qui regroupe une trentaine d’associations françaises.

11/11/2002

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Pour débloquer Sourds.net dans votre bloqueur, il vous suffit de :

> Cliquer sur l\\\'icone de votre bloqueur de pub en haut de votre navigateur

> Puis cliquer sur le bouton de désactivation

Rafraîchir