Woyzeck La force d’une œuvre signée

L’International Visual Theater

Transposer une pièce de théâtre de la scène parlée à la langue des signes, tel est le défi qu’a superbement relevé Thierry Roisin qui présente vendredi et samedi à Quimper l’œuvre de Georg Büchner intitulée « Woyzeck ».
La collaboration du metteur en scène avec les acteurs sourds de l’International Visual Theater est à l’origine de ce projet peu banal. Créée en 1976 par un groupe de jeunes sourds désireux de se lancer dans l’aventure du théâtre, l’IVT n’a cessé depuis de se développer et étend désormais ses activités à plusieurs autres domaines, tous liés à la culture des sourds.
Pourquoi travailler en langue des signes ? « Pour y chercher une matière mouvante, une langue que l’on voit, chargée d’invisible, une langue qui interroge le regard et bouscule nos repères. J’aimerais donner au spectateur l’envie et le plaisir de déchiffrer » répond Thierry Roisin.
Dernière pièce de Georg Büchner écrite en 1836, « Woyzeck » est inspirée d’un fait-divers qui a défrayé la chronique. C’est d’abord le meurtre d’une femme par son amant jaloux, mais aussi les débats autour de la culpabilité et de la responsabilité de l’assassin qui ont accompagné les deux procès, jusqu’à l’exécution du soldat sur la grande place de Leipzig en août 1824. Les différents langages utilisés dans cette pièce -la langue des signes mais aussi la parole et la musique composée par François Marillier- permettront à tous les publics d’y avoir accès.

Quimper
Woyzeck vendredi 26 et samedi 27 avril à 20 h 30 au Théâtre de Cornouaille. De 5,34 à 12,96 €. Rens. 02.98.55.98.55.

23/04/02 à Quimper (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.