La main des sourds

Collège de l’Iroise : la langue des signes par le jeu

Lætitia Danet, formatrice en langue des signes (au centre) et les enseignants du collège de l’Iroise qui ont participé à cette action éducative.

Formatrice en langue de signes à l’Urapeda , Lætitia Danet était, la semaine dernière, l’invitée du collège de l’Iroise : avec les élèves de cinquième 6 et leurs enseignants, elle a conversé. Tous ont découvert la langue des signes, ils se sont ouverts aux difficultés du monde des sourds, apprenant dans le silence, mimant et s’extériorisant.

Un cédérom réalisé

Avec Jean-Jacques Pellé, principal-adjoint, les enseignants volontaires pour cette expérience : Caroline Le Berre, professeur d’histoire, Madeleine Coatanéa, professeur de lettre, et Michel Masson, professeur d’histoire- géographie et d’instruction civique, ont fait un premier bilan de l’opération. Elle est concluante, les élèves ont été très intéressés par cette action pédagogique. Ils ont même créé un cédérom en plusieurs langues : « Apprendre la langue des signes par le jeu ».
Ce cédérom sera adressé à des élèves de Turin (Italie), Budapest (Hongrie) et L’Olleria, près de Valence (Espagne), lesquels participent ensemble à un projet Comenius financé par l’Union européenne.
En 1999, le thème avait été décidé : le jeu. Un livre de jeux trilingues avait alors été réalisé par les élèves de cinquième du collège de l’Iroise. L’an passé, c’était un film sur les jeux bretons; les athlètes et lutteurs de Ti-ar-Gouren, de Berrien, y avaient participé.
« Bien sûr, les élèves changent chaque année, mais l’action se poursuit avec les mêmes établissements scolaires; cette fois, avec ce cédérom sur le langage des signes, c’est encore une réalisation très positive que nous adressons à nos correspondants », ont déclaré les enseignants.

Source : http://www.letelegramme.com © 19 Mars 2002 à Brest (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.