Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Les écoliers de la Pointe présentent un projet de loi à François Cuillandre

M. Cuillandre, en compagnie des élèves qui ont défendu le « projet de loi sur la défense de la langue des signes ».

Pour communiquer, un sourd se sert de ses mains, son corps et l’expression de son visage. C’est le langage des signes français (LSF). C’est ce qu’a entendu, vendredi matin, François Cuillandre, député-maire, reçu par les élèves de CM2 de l’école de la Pointe.
Une visite qui a permis aux élèves de la classe de lui présenter leur « projet de loi sur la défense du langage des signes », qu’ils ont élaboré. L’école de la Pointe a dans ses bâtiments l’institut des déficients auditifs, dont les enfants sont scolarisés avec les enfants entendants. Deux sont dans la classe de CM2.

Au parlement des enfants
Le projet de loi tel qu’il est élaboré, s’il est adopté, permettra aux enseignants intégrant les élèves sourds d’être formés à la langue des signes. Mais le projet doit subir deux sélections : une régionale et l’autre nationale. Les dix projets de loi retenus seront discutés le 11 mai prochain lors de la journée du parlement des enfants.
Le projet retenu lors de cette séance aura pour objectif d’être repris par les parlementaires. La classe de CM2 de l’école de la Pointe fait partie du parlement des enfants. Le député junior qui doit représenter la classe est Alexandre Prigent, élu par ses collègues.

Source : http://www.letelegramme.com © 12 Mars 2002 à Brest (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.