Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Un site à l’écoute des sourds

Il devrait voir le jour en janvier 2003

Guy Hascouet, secrétaire d’Etat à l’Economie, est déterminé. Le projet Web Sourd est « l’un des plus beaux desseins » qu’il ait eu l’occasion de sélectionner.

« Dans ce cas précis, la parole de vérité vient des usagers », lance-t-il avec conviction. Il poursuit: « Ce projet a une utilité sociale et derrière le public spécifique pour lequel il est conçu, ce sont tous les illettrés qui vont pouvoir bénéficier du service en ligne ». Et de rappeler qu’il a fallu attendre cent vingt ans pour que la langue des signes soit enfin reconnue à l’école grâce à la dernière loi de Jack Lang.

LA LOCOMOTIVE EST DEJA EN PLACE

La programmation financière du site s’organise autour de la gratuité de « Web sourd » pour les usagers. Outre une souscription de type coopératif, le site devrait vivre du mécénat d’entreprise et des personnes publiques. « Le tour de table est en cours, ajoute Guy Hascouet. Et les partenariats sont en bonne voie ». Une quinzaine d’emplois devraient être créés pour l’occasion et « comme c’est un phénomène de masse, poursuit Guy, on en attend cinquante pour plus tard ».

Jacques Sangla, le « chargé de mission » mais surtout l’initiateur du projet peut être soulagé. Son site verra le jour en janvier 2003. « A terme, je voudrais arriver à une forme de brève quotidienne », annonce-t-il, avec humilité. L’équipe de travail est déjà en phase de constitution.

Réalisateur de métier, Jacques a d’abord travaillé pour un mensuel à France 3 Midi-Pyrénées, puis sur l’émission « L’oeil et la main » de la Cinquième avant de s’intéresser à internet. Il raconte: « L’outil internet arrivant, je voulais m’intéresser à son aspect interactif ». Alors, depuis deux ans et demi, il fait mûrir son projet. « J’appartiens au monde de la communication, souligne-t-il, et sur le site, on retrouve un espace média, un espace communication et un espace service ». Des informations générales, mais aussi des informations spécifiques au monde de la surdité seront régulièrement actualisées. Les adolescents se retrouveront dans l’entrée « jeune » et chacun pourra trouver son bonheur dans la boîte à outils.

« L’aspect visuel est très important, rappelle Jacques. Et grâce à la locomotive en bas de l’écran, on peut à tout moment changer de sélection ». Une accessibilité des services qui facilitera les connexions.

Source : http://www.ladepeche.fr © 01 Mars 2002 à Toulouse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.