La main des sourds

Delphine peint les couleurs de l’Afrique

Delphine Briand, sourde de naissance, dessine comme on joue depuis l’âge de 4 ans. Elle peint les couleurs de l’Afrique à la gouache, à l’acrylique ou à l’huile.

Sourde de naissance, elle expose à la Persagotière
Sourde de naissance, elle expose à la Persagotière

« Je dessine depuis l’âge de 4 ans et je suis très motivée par la peinture. C’est un peu comme un jeu. » Delphine Briand, jeune artiste sourde de 28 ans, expose en ce moment à la Persagotière. Elle a d’abord fait des copies, surtout des paysages. Depuis quelques années, elle crée. De ses vacances familiales en Grèce, en Espagne, au Portugal, elle rapporte dans sa tête des images, des couleurs, des formes. « Il y a deux-trois ans, je réfléchissais en noir et blanc. C’était une période triste. Ensuite, j’ai mis de la couleur. Mais suivant le public pour lequel je travaille, je module. Je m’adapte aussi bien aux personnes âgées qu’aux enfants. »

Passionnée par Picasso et Van Gogh, elle avoue un engouement pour l’Afrique : « Mon père m’a rapporté des photos de là-bas. J’aime les couleurs douces et chaudes. En ce moment, je suis très influencée par les groupes de musique africains ».

Dernièrement, elle a dessiné et peint des silhouettes du groupe Yelemba d’Abidjan (Côte-d’Ivoire) : « Les expressions des musiciens sont très parlantes. J’ai aimé représenter leurs instruments. Ça leur a plu. Ils m’ont tous acheté un tableau ». La peinture est la principale activité de Delphine qui fabrique aussi des masques en papier, en toile ou en plâtre, qui sculpte sur pierre, qui dessine sur les meubles.

La jeune créatrice a déjà exposé dans plusieurs lieux. Et, même si c’est un peu compliqué ­ il lui faut une interprète ­ l’artiste aime s’ouvrir à d’autres techniques, d’autres influences, rencontrer d’autres peintres.

École de la Persagotière, rue du Frère-Louis, jusqu’au 8 février. Ouvert au public de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h, sauf mercredi après-midi.

Source : http://www.ouest-france.fr © 30 Janvier 2002 à Nantes

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.