Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Une interprète pour les sourds… et les employés communaux

Auparavant, lorsque Jean-François rentrait dans une administration quelconque, c’était toujours le même manège.
Des signes, des cris, un employé qui n’ose pas répondre et prend un papier pour obtenir les desirata du malentendant, bref on était dans l’incompréhension la plus totale. Aujourd’hui, le vice-président de l’association sportive et culturelle des sourds du Sud, à l’image des autres sourds, n’a plus ce genre de difficultés : “Heureusement que la mairie de Saint-Pierre a pensé à nous. Aujourd’hui, je dirige les 70 sourds de mon association vers cette permanence du mercredi matin quand ils ont un problème”, explique-t-il en langage des signes. A ses côtés, une jolie jeune fille assure l’interprétariat. Il s’agit de Sandrine Landon. Chargée de la permanence avec Maud Charpentier, elle est issue d’une famille de cinq sourds et connaît son affaire : “Toute jeune, c’est moi qui allait dans les bureaux administratifs faire la traduction pour mes parents. Mais mon jeune âge était un autre handicap”, se souvient-elle.
Détachée de l’Arpeda (Association réunionnaise des parents d’enfants déficients auditifs), Sandrine assure lors de sa permanence le suivi auprès de la quasi-totalité des services: “De l’état civil à l’habitat en passant par le Centre communal d’action sociale, les occasions de déplacements ne manquent pas. Mais le plus dur reste de retransmettre un certain nombre de termes techniques”, explique-t-elle. L’initiative, qui revient à Michel Fontaine, a débuté le 20 juin dernier: “C’est suite à des rencontres entre le maire et des malentendants pendant la campagne électorale qu’une convention a été passée avec l’Arpeda”, rappelle Denis Leonis. Et le directeur de cabinet de rappeler qu’il s’agit d’une première à la Réunion, l’ensemble des services municipaux ayant par ailleurs été sensibilisés à cette action.
Rappelons que 60 % des sourds naissent dans le Sud de l’île. Les problèmes de consanguinité ou des grossesses mal suivies peuvent être à l’origine d’une surdité partielle ou totale.

Source : ? 02 Aout 2001

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.