La main des sourds

Piéton renversé sur un passage clouté: le conducteur condamné

“Est-ce que vous n’alliez pas un peu trop vite?”, interroge Sabine Crabot, présidant l’audience pénale du tribunal d’instance de Saint-Avold. Dans cette affaire, il est reproché au prévenu, un machiniste sourd et muet, d’avoir, un beau jour d’août, renversé une dame sur le passage piéton rue Nationale à Freyming-Merlebach. Souffrant d’une fracture nécessitant une opération, la victime a subi 30 jours d’Interruption temporaire du travail. L’interprète traduit la question en langage des signes. Puis, se tournant vers le magistrat: “Il me dit que non, il sortait d’un rond-point. Ébloui par le soleil, il n’a pas vu la personne traverser. Il a freiné brutalement mais n’a pu l’éviter”. Maître Angélique Hum, du barreau de Sarreguemines, intervient pour sa cliente, absente. “Les assureurs des deux parties sont parvenus à un accord. L’assurance adverse s’engage à prendre en charge les dommages causés à la victime”, informe l’avocate. Suivant les réquisitions du Ministère Public représenté par Stéphane Renard, le tribunal déclare le conducteur coupable des faits et, en répression, le condamne à verser la somme de 3 000 F pour blessures involontaires et celle de 1 500 F pour défaut de maîtrise du véhicule.

Source : ? – 14 Décembre2001

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.