La main des sourds

Un JT pour sourds et malentendants

A partir du 1er décembre, Télé Réunion lance un journal télévisé à l’intention des sourds et des malentendants. Diffusé
tous les samedis à 11 h 35 et rediffusé le dimanche à 11 h 50, il durera entre trois et quatre minutes et résumera l’information locale de la semaine. Sophie Gastrin présentera les premiers numéros, accompagnée pour les signes par Brigitte Hoarau, chef monteuse à RFO, et Jean-Pierre Clain, professeur à l’association Dassi (Développement des actions spécifiques pour les sensoriels des îles).
L’initiative de cette expérience unique sur l’île revient à Brigitte Hoarau qui, à titre personnel, découvre début 2000 le langage des signes et se montre attirée par l’idée d’un journal. “Une délégation de déficients visuels nous a fait remarquer que rien n’était fait pour eux sur l’antenne, explique Gora Patel, directeur régional de RFO. Brigitte Hoarau en a donc parlé au président de RFO, André-Michel Besse, car le frein principal restait le coût de ce projet”.
C’est à ce moment qu’intervient l’ORPH, le partenaire financier. “Nous les avons dérangés, reconnaît une responsable de l’Office réunionnais pour la promotion des personnes handicapées. Notre volonté de démocratisation des sources d’information passe par la diffusion de ce journal télévisé en langue des signes françaises, permettant à une partie de la population handicapée de sortir de son isolement. Nous espérons maintenant que cette action s’inscrive de façon pérenne dans le service public”.

QUOTIDIENNEMENT EN 2002

Et en effet, pour RFO, ce JT particulier n’est qu’un début. Une dizaine d’agents de la chaîne publique suivent désormais une formation pour apprendre le langage des signes et assurer au mieux le rendez-vous hebdomadaire qui pourrait bien passer quotidiennement en 2002. En période cyclonique, la chaîne a également assuré que les bulletins météos seront traduits en langue des signes.
Mais les mesures en faveur des handicapés ne s’arrêtent pas là. Le 1er janvier prochain, deux jeunes handicapés, dont un trisomique, seront engagés à RFO pour s’occuper de la vidéothèque et de la gestion des stocks. “RFO, service public, se doit de contribuer à l’insertion sociale des personnes handicapées”, affirme Gora Patel.

Source : ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.