Handicapés: Des besoins criards en formation et emploi

INSUFFISANCES ALARMANTES
Les auteurs de l’enquête révèlent une insuffisance “alarmante” de structures spécialisées de prise en charge des enfants handicapés. L’existant est trop mince. Il n’y a que trois centres spécialisés, notamment, le centre Verbo-Tonal pour les enfants sourds-muets, l’INEFJA pour les non-voyants et le centre Talibou Dabo pour les enfants handicapés moteurs. Toutefois, les trois sont seulement répartis dans deux régions : Dakar (2) et Thiès.
En matière de santé, le taux de dépendance reste là aussi très élevé avec 74,3%. Les personnes handicapées sont difficilement prises en compte en ce qui concerne la prévention et le traitement des infections et traumatismes dont elles sont facilement victimes, ce qui détériore très souvent leur santé. Cette forte dépendance est retrouvée aussi pour l’alimentation (80,9%), l’habillement (65,6%) et le logement (79,6%).
Les auteurs ont rappelé que le recensement général de la population et de l’Habitat de 1988 faisait état de 134.792 personnes handicapées, dont 50,8% âgées de 15 à 29 ans, et 49% constitués de femmes. On y notait encore : 1/4 de handicapés moteurs, 16,6% de handicapés visuels et 50,64% constitués des autres (sourds, muets, albinos et hanséniens)

Source : Télégramme.com – 26/10/2001 à France

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.