La main des sourds

« Ils signent », le langage des sourds en images

Jusqu’à ce soir, salle Vauban à la mairie, dans le cadre de la semaine de la surdité

Le monde du silence en images. Voilà ce que propose, jusqu’à ce soir, l’exposition baptisée Ils signent, présentée à la mairie de Dunkerque, salle Vauban.
Des visages, des expressions, des mains et des mots ouvrent au public le monde des sourds. Un photographe, Richard Burston (sur notre photo, en compagnie d’une interprète), a eu l’idée de rassembler dans une pièce une personne sourde, un interprète et un écrivain.
Aux malentendants, ils posent ces questions : « A quel âge vous êtes-vous rendus compte que vous étiez une personne sourde ? Quelle est votre vie au quotidien ? », etc. Appareil en main, il observe et capture dans son boîtier les réponses en image, données en LSF (langue des signes française).
Un auteur, chaque fois différent, appuie avec ses mots des photographies noir et blanc, à l’esthétisme très pudique. « L’idée est de sortir la surdité de son ghetto, observe Richard Burston. Ce projet m’a permis de jouer avec les signes et les symboles. »
Le photographe, originaire de Montpellier, a l’habitude d’aller au-delà des clichés. Responsable d’une association, qui lutte, « avec de petits moyens », en faveur des publics défavorisés, Richard Burston dénonce l’enfermenent. « J’ai travaillé un an en psychiatrie, j’ai aussi fait une exposition sur une maison d’arrêt. Si cela n’a rien à voir avec ces deux mondes, être sourd, c’est aussi être victime d’une forme d’enfermement. »
L’exposition qu’il présente sera bientôt dévoilée à Lille, mais la présence de l’artiste à Dunkerque est presque due au hasard. « C’est Cathy Sawa, qui a vu mon exposition dans une revue spécialisée, qui a lancé cette idée auprès de sa direction avant de me contacter. »
Cathy Sawa s’occupe à la bibliothèque de la Basse-Ville de l’accueil, en LSF, des sourds du Dunkerquois à qui une permanence est proposée le dernier samedi de chaque mois. L’accueil s’y fait en LSF et on peut y trouver des revues spécialisées, des coordonnées d’associations et d’écoles et des films sous-titrés.
Lors du vernissage qui a eu lieu samedi, Michel Delebarre, maire, a proposé de « profiter du dispositif des emploi-jeunes pour créer un poste d’interprète en LSF ». Avis aux amateurs.

Renseignement sur l’accueil des personnes sourdes à la bibliothèque,
Tel : 03 28 59 00 13, fax : 03 28 63 45 92.

17/09/2001 à Dunkerque

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.