Les 11-15 ans s’initient à la langue des signes

LA MAIN TREMBLANTE, les doigts crispés, la jeune Julie tente tant bien que mal d’épeler son prénom. Comme Baptiste, Florence et François, elle a choisi de mettre à profit ses vacances scolaires pour… étudier la langue des signes française au siège de COSP, une association spécialisée dans la communication, l’orientation sociale et professionnelle des sourds à Vincennes. « Nous voulions depuis longtemps sensibiliser les 11-15 ans à ce langage. Au départ, nous proposions des cours avec le COSP tous les samedis après-midi, mais l’engagement sur la durée en rebutait certains. Nous avons donc décidé de concentrer le stage sur une semaine », explique Sandrine Lafarge, responsable du service jeunesse de la ville. Au total dix heures au cours desquelles les apprentis-signeurs ne peuvent utiliser que leurs mains, leurs yeux et leur mémoire pour communiquer avec Saky, leur formatrice sourde. Première étape : décrypter les unes après les autres les lettres de l’alphabet, tableau gestuel à l’appui. Une tâche facile en apparence (« C’est rigolo, il suffit de faire la forme de lettre », lance Baptiste, enthousiaste), mais qui s’avère rapidement complexe, voire même sportive ! « Ca fait super mal aux doigts, surtout sur le i et le j », constate ainsi Julie, un peu dépitée. Les ados intrigués et fascinés à la fois Et les choses se compliquent encore lorsque Saky demande à chacun de signer par coeur son prénom ! Heureusement, les jeunes élèves sont très motivés. Visiblement, ils ont envie d’aller vite et veulent communiquer. « Bonjour », « Merci », « Oui », « Non », « Ça va »… Ils reprennent, ravis, chaque nouveau geste de Saky. « Finalement, la plupart d’entre eux, on les utilise déjà dans la vie courante sans le savoir », commente François en mimant la maison pour exemple. « Les ados sont généralement très réceptifs à cette langue qui les intrigue et les fascine à la fois », confirme Frédérique Tissier, responsable de l’association, avant de préciser toutefois que ce type de stage reste rare. « Si l’alphabet peut être maîtrisé en moins d’une semaine, l’apprentissage de la langue reste long et complexe. Nos cours s’adressent généralement à des adultes qui cherchent à acquérir une compétence supplémentaire », souligne-t-elle, avant de préciser que « c’est devenu un vrai plus sur un CV ». Ou pour Julie, Baptiste, Florence et François, « un truc génial pour épater les copains » ! Coût du stage : 75 F (11,43?). Renseignements et inscriptions au 01.43.65.99.90.

Source : http://www.leparisien.fr © 11 Avril 2001 à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.