Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Sourds et parlants communiquen

Jean-Claude Perondi tournera un court métrage en février

La communication, tel sera le thème du court métrage qui sera tourné par Jean-Claude Perondi durant les vacances de février. Deux jeunes (un sourd, l’autre entendant) seront les ” vedettes ” de ce document.

Cinq jours de tournage, en particulier dans les rues d’Alençon (rue aux Sieurs et de la Poterne) seront indispensables pour que Jean-Claude Perondi tourne le film auquel il travaille depuis de longs mois. ” J’ai tenté d’apprendre le langage des signes pour mieux connaître le monde des malentendants. Et je me suis aperçu que je voulais plutôt faire un film sur le langage “. A ce moment-là, Jean-Claude Perondi a envisagé ses treize minutes de film tout autrement. Il ne s’agissait plus du monde du silence, mais de la communication entre un parlant et un sourd, dans la vie de tous les jours. ” Cela devenait ainsi le symbole de nos propres absences de communication même entre des personnes qui n’ont pas de difficultés de langage “. Des images très serrées sont ainsi prévues pour ce film qui comportera 25 enfants et 15 parents dans la figuration. Quant aux ” vedettes “, elles seront deux. Alex Carava, 11 ans, sera l’enfant parlant et Jerôme Jacob, 18 ans, jouera son propre rôle de non entendant. ” Déjà, Alex apprend le langage des signes, raconte le réalisateur, et c’est pour lui une grande découverte “. Catherine Sare jouera la mère des deux garçons qui sont frères dans la vie. Nathalie Hamon et Nicolas Yvard interpréteront un autre rôle. Les écoles privées de l’Immaculée Conception de Sées et La Providence d’Alençon sont toutes deux concernées par ce court métrage. Concernée aussi l’école de musique d’Alençon, puisque, avec l’aide de Jean-Yves Fouqueray, la musique spécialement composée pour le film par Dominique Preschez, sera exécutée par le Quatuor Opus 61. Deux interprètes effectueront les traductions pour les non-entendants. Le court métrage sera entièrement sous-titré, y compris les voix off, afin que le non-entendants puissent suivre l’ensemble de la production. ” Les sourds sont un peu oubliés, explique Jean-Claude Perondi, il est indispensable que parlant ou non, on puisse aller tous ensemble voir un film et le comprendre “. Pour ce court-métrage, le réalisateur a obtenu des subventions du conseil général, des mairies de Sées et d’Alençon et ” d’Image “, annexe du Crédit agricole. Le montant global s’élève à 46 000 F. L’association ” Cinéma Normandie ” détachera deux personnes et de nombreux bénévoles participeront à l’opération. ” Pour faire un court métrage, il faut bien connaître les gens, explique Jean-Claude Perondi. Le monde des sourds existe, mais nous vivons tous ensemble. Il fallait donc une communication qui tienne compte de la sensibilité de chacun “.

Source : http://www.ouest-france.fr © 13 Janvier 2001 à Alençon

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro
Pour débloquer Sourds.net dans votre bloqueur, il vous suffit de :

> Cliquer sur l\\\'icone de votre bloqueur de pub en haut de votre navigateur

> Puis cliquer sur le bouton de désactivation

Rafraîchir