Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Quatre étudiants à l’écoute des sourds et malentendants

Communiquer peut être un terme banal pour certains. Pour des enfants atteints de surdité et de malentendance il revêt un autre sens. Pour cela, il faut apprendre le langage des signes. Afin de les aider à financer les cours, quatre étudiants de l’IUT ont eu une écoute particulière à l’appel qui leur était lancé par l’association des parents d’élèves de l’école Jacques-Prévert (APEM-JP). Bien souvent, les sourds et malentendants sont confrontés à la barrière du langage des signes. Dans bien des cas, les entendants sont incapables de les comprendre, et il leur devient de fait très difficile de communiquer avec leurs camarades. Pour tenter de remédier au problème, l’APEM-JP dispense des cours de langue des signes. Ceux-ci ont un coût difficilement supportable pour l’association, qui doit constamment rechercher des fonds. Pour les aider, Virginie, Vincent, Virginie et Delphine, dans le cadre de leurs études, ont à organiser deux opérations, en collaboration avec Christine Goyat, la trésorière de l’association. La première s’est déroulée dimanche, salle du Chapeau-Rouge. Rarement dans la salle quimpéroise on avait vu autant de passionnés de loto réunis. « Un tiers de la salle s’était déplacé pour la cause défendue » commente Christine Goyat, ravie d’avoir accueilli près de 350 personnes. « Lorsque nous avons vu le superbe temps qui régnait sur Quimper, nous ne pensions pas avoir un tel succès. Je suis totalement satisfaite de l’organisation faite par les jeunes de l’IUT ». D’autant que près de 8.000 F de bénéfices ont été dégagés dans cette opération. Pourtant, ces fonds ne permettront qu’à assurer deux mois de cours. Les efforts devront être encore plus importants dans l’avenir pour rassembler encore plus de monde autour de la cause. Pour ce faire, une réunion d’information se déroulera demain dans un des amphis de l’IUT. La réunion d’information préparée par les étudiants de « TC » présentera les différents aspects de la surdité et du langage des signes. Le tout commencera par un montage vidéo réalisé par les quatre étudiants, suivi d’une intervention de Mme Talidec, parent d’élève déficient auditif, qui abordera l’arrivée de la surdité dans une famille. Mme Layris, orthophoniste, expliquera les conséquences de la privation de l’ouïe sur le développement du jeune enfant. D’autres thèmes seront bien sûr abordés, comme l’intégration d’un enfant sourd dans une communauté d’entendants, ou encore l’appareillage de l’enfant de zéro à 15 ans. La dernière partie de cette rencontre sera consacrée au public, qui pourra réagir et poser ses questions.

Source : http://www.letelegramme.com © 07 Mars 2000

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.