Un concert pour apprendre la langue des signes

Le groupe scolaire Jacques-Prévert, situé à Kerfeunteun, est un établissement un peu différent des autres. Non pas que l’école ait une forme bizarre ou soit placée sur un terrain à risque, mais c’est la seule dans le Finistère à accueillir des malentendants en totale intégration dans le système scolaire. Mais faire cohabiter des enfants ayant ce handicap avec d’autres ne rencontrant pas ce problème n’est pas des plus faciles. La communication risque d’être altérée et l’apprentissage de la langue des signes a un coût. C’est à ce sujet qu’interviennent six étudiants de l’IUT, dans le cadre d’un projet tutoré, pour récolter des fonds. Le 3 avril, ils organiseront un concert au Pavillon à Quimper. L’école Jacques-Prévert a été choisie en 1982 pour la motivation de l’équipe en place de recevoir des malentendants. L’Association départementale de l’intégration des enfants sourds (ADIES) a alors détaché une éducatrice spécialisée afin d’aider ces enfants enfin scolarisés dans un système normal d’enseignement. En effet, dans l’établissement ils ne sont plus divisés par handicap, mais bel et bien par âge. De plus, ce n’est plus sur le temps libre que leur est enseignée cette langue universelle. Un concert étoffé Suffit-il d’enseigner la langue des signes aux malentendants pour que la communication avec le monde extérieur soit résolue ? Ce n’est en tous cas pas l’avis de l’association des parents d’enfants sourds et malentendants scolarisés à l’école Jacques-Prévert (APEM-JP). « Ce qu’il faut c’est que tous les enfants scolarisés dans l’établissement comprennent et pratiquent la langue », commente Mme Jegousso, la présidente de l’association. Aussi, pour trouver les fonds nécessaires, les étudiants en « Techniques de commercialisation » (TC) ont décidé de mettre sur pied un concert le 3 avril, à Penvillers. Quatre groupes se succèderont sur la scène. Et non des moindres : Rasta Bigoud, Skunk, Les Flambeurs et Rachid Taha. L’organisation du spectacle est sous la responsabilité du groupe de production AL 4 AS. « On espère avoir au moins 2.500 personnes. Les bénéfices serviront à financer les cours de langues des signes à l’ensemble des élèves scolarisés à Jacques-Prévert », souligne Emmanuel Madec, l’un des initiateurs du projet. Concert le 3 avril au Pavillon, à Quimper. Entrée : 80 F sur réservation et 100 F sur place. Points de vente à partir de lundi matin : Quimper (Espace culturel et Slogan), Quimperlé (Mélodie), Lorient (Bouquinerie), Brest (Sonothèque), Morlaix (Opus 24), Vannes (Paroles et musiques) et Rennes (FNAC). Rasta Bigoud fera partie de l’affiche proposée le 3 avril au Pavillon.

Source : http://www.letelegramme.com © 06 Mars 1999 à Quimper

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.