Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Emmanuelle Laborit « signe » Antigone

Thierry Roisin met en scène la tragédie de Sophocle avec la troupe des sourds de l’International Visual Theatre de Vincennes . LA devise d’Antigone, Emmanuelle Laborit pourrait la faire sienne : « Je suis de ceux qui aiment, non de ceux qui haïssent. » A l’âge de vingt-trois ans, la comédienne sourde, Molière de la révélation théâtrale de l’année 1993, est une femme révoltée. « Ma philosophie, c’est le combat », lance-t-elle.

Source : http://www.lemonde.fr © 06 Juillet 1995

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.