Pluneret : un videur écroué

Le 14 mars dernier, vers 7 h, on découvrait à proximité de la discothèque « le Surfer », en Pluneret, un sourd-muet de 24 ans, M. Pascal Guillaume, dans un état comateux. Hospitalisé à Auray, puis à Nantes, il décédait le lendemain. L’enquête de gendarmerie s’annoncait difficile…

Durant trois semaines, la gendarmerie d’Auray et de Lorient a mobilisé huit hommes et entendu 70 personnes. Il a fallu enquêter jusqu’à Rennes, où après audition d’appelés du contingent, les soupçons se sont portés sur un caporal-chef engagé de Vannes. L’homme a été interpellé, écroué, et mis en examen pour coups et violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner (faits passibles de la cour d’assises). Son identité n’a pas été divulguée. On sait qu’il travaillait au noir comme videur dans la boîte de nuit Le surfer à Pluneret. Et qu’après avoir réveillé la victime qui était assoupie sur une banquette, il l’avait éjectée la tête la première contre une porte à double battant. Voyant le jeune homme inanimé, il l’avait ensuite mis un peu à l’écart. A noter que cinq jours après ces faits, un autre videur de la boîte, lui aussi militaire employé au noir, devait être jugé en tribunal de simple police pour brutalité (mais ne put l’être, étant entendu comme témoin dans l’affaire de coups mortels).

Source : www.ouest-france.fr © 3 avril 1993

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.