Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Sourds/Muets la rumeur laisse entendre que la seule émission avec traduction gestuelle…

Sourds/Muets La rumeur laisse entendre que la seule émission avec traduction gestuelle de la R.T.B.F., le journal télévisé de 19 h 30, diparaîtrait. En effet, mes parents sont tous les deux sourds et muets: cette émission est la seule, proposée par la R.T.B.F., dont ils peuvent profiter. Pour eux, elle représente un moment où ils peuvent communiquer avec le monde extérieur dans un cadre familial habituel, elle représente le moment où ils peuvent comme la majorité des personnes bénéficier des services de la R.T.B.F. On dit que celle-ci vit des difficultés financières importantes, qu’il faut faire des économies. Mais, que coûte la traduction gestuelle? Ne peut-on faire des économies ailleurs? Pourquoi faudrait-il pénaliser encore davantage une catégorie de la population déjà défavorisée par les hasards de la nature? Ne faudrait-il pas, au contraire, prévoir plus d’émissions accessibles aux personnes sourdes? Pourquoi ne pas programmer plus de films sous-titrés, par exemple? Après tout, mes parents sont des contribuables commes les autres. N’ont-ils pas droit à des services, déjà réduits au strict minimum, de la part d’une institution publique? Viviane Renard 4950 Waimes/Faymonville. Oiseaux On ne peut plus dire que l’on est tendeur, mais piégeur, 2 pièges de 40 60 cm, vous voyez les engins d’ici. Pour quelles raisons tant de haine et de propagande anti-tendeurs, dans la presse, dans les églises, à la radio, à la R.T.B.F., à RTL, alors que pour les chasseurs tueurs par plaisir comme M. Lutgen, personne ne proteste, sûrement parce que cette majorité est riche. J’ai 70 ans et retraité, après avoir travaillé 30 ans au fond de la mine, je suis piégeur près de Florenville, dans notre belle province, j’étais un indésirable, ils jubilaient quand ils pouvaient prendre un captureur en défaut. Pierre Tubaert 4041 Herstal. Logement Je lis avec stupéfaction qu’une dame âgée de 78 ans ne trouve pas de logement décent. Le lendemain, M. le ministre Tobback oblige la Ville de Liège à accueillir les candidats réfugiés. De qui se moque-t-on? Je suis certaine que l’on va encore débloquer des centaines de milliers (millions) de francs pour les réfugiés et il y aura encore des centaines de nos vieux qui mourront cet hiver de faim et de froid parce qu’il n’y aura pas d’argent ni de logements décents pour les protéger. M. le ministre pourrait peut-être loger les réfugiés dans son quartier, ou même pourquoi pas chez lui? Alors les maisons prévues pour ces réfugiés serviraient à adoucir les dernières années de nos vieux qui ont payé toute leur vie pour passer une retraite heureuse. M. Bounameau 4610 Beyne-Heusay. Je peste depuis vendredi, jour où j’ai lu dans votre journal 2 articles qui m’ont révolté. La grandeur de l’article est à peu près identique. Sur la page de gauche, une pauvre petite vieille de 78 ans va se retrouver sur le trottoir, sans ressource (relisez l’article) et on ne lui trouve pas 2 ou 3 pièces en rez-de-chaussée alors qu’elle a de la peine à marcher, peut-être même l’obliger à se débarrasser de ses fidèles compagnons à quatre pattes. Alors que dans la page de droite, le titre dit tout: «Déjà 190 maisons construites par nos militaires en Croatie». Ici en Belgique 3 pièces sont impossibles à dénicher mais pour les étrangers, rien n’est trop beau et neuf. Je trouve cela honteux. Ne peut-on rien faire pour cette dame. Un avis dans votre journal, un appel aux gens, et elle sera sûrement relogée. Nous en avons parlé dans notre quartier et on est révolté par ces injustices. Le Belge paie à toute occasion, que ce soit taxes ou autres frais ou, dans ce cas, un manque d’endroit où habiter décemment. Mme Pirard

Source : http://www.sudpresse.be © 21 Novembre 1992 à Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.