La main des sourds

Des voies pour les sourds

<< Pendant une semaine, le handicap qu’on nous attribue a complètement disparu. On a expérimenté in vivo la situation dont on rêve pour les sourds à l’avenir. Mais l’oppression va recommencer… Il faut se battre.>>

Conclusion de Jean-François Mercurio, vendredi, au terme du colloque international qui a rassemblé au Palais des congrès du Futuroscope des sourds de 26 pays. Il a invité chacun des participants à se mobiliser pour la reconnaissance de la langue des signes. Un domaine ou, de l’avis de tous, le colloque de Poitiers fera date.

Ovation vendredi, pour toute l’équipe QUI a permis le déroulement du congrès

<< C’est ici que les sourds auront élaboré le projet qui permettra de changer leur vie dans la société >>, commente Jean Kaczmarek, président du mouvement des sourds de France. Les conférence et débats de la semaine passée doivent en effet déboucher sur la rédaction d’une plateforme revendicative signée par l’ensemble des associations qui ont préparé le colloque autour des organisateurs poitevins. Elles représentent les forces militantes de la communauté, Et elles estiment avoir désormais les armes pour faire admettre le droit des sourds à la différence.

<< Le temps des prophètes entendants est révolu >> a-t-on pu entendre à l’issue du colloque. Jean-François Mercurio a été plus précis : << Maintenant, c’est nous qui prenons en main notre destin >>. Et il a recueilli les suffrages de toute la salle en appelant de ses vœux la création de maisons de la culture sourde <<dans lesquelles pourraient s’épanouir les sourds >>.

Simple reve ? Tous ont admis à la tribune que la route serait longue pour le faire devenir réalité. Le vice-président de la Fédération des sourds de France a rappelé à toutes fins utiles que la communauté devra s’exprimer d’une seule voix pour être entendue. Mais l’espoir est là. << Les sourds sont maintenant fiers de leur surdité >>, a constaté vendredi avec satisfaction une militante toulousaine. Un cap lui parait donc bien franchi.

Source : ? – Juillet 1990 à Poitiers

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.