La main des sourds

La parole est aux gestes

Si comme la majorité des Français vous craignez de ne pas avoir compris toutes les subtilités, conséquences immédiates ou retombées lointaines du plan Barre, si le discours du président de la République vous laisse perplexes ou si, plus généralement, vous cherchez à découvrir la vérité, votre vérité quotidienne, sous les flots d’éloquence politique, adressez-vous aux « Sourds et malentendants ». Un vendredi sur deux, à 13 h 50, Antenne 2 leur donne la parole — si l’on peut dire. En très peu de mots et beaucoup de gestes, voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir. On vous serre la ceinture, on vous tond. on vous scalpe. Une main prétend écraser les prix tandis que l’autre les laisse filer entre ses doigts, dans le sillage de ces produits de luxe que sont les patates et le merlan. Le poing tendu traduit la colère des syndicats, l’index vissé sur le front exprime l’opinion des paysans ; quant à celle du patronat, elle se résume à quelques signes bénisseurs. « Je vois, je sais, je crois, je suis désabusé ! », s’écrie le téléspectateur, que ce message atteint de plein fouet. Seules les règles de la bienance imposent une légère censure à « l’orateur ». Il se tapote le menton, se tire la barbichette, se gratte le crâne, fait claquer l’ongle du pouce sur ses dents, mais renonce au bras d’honneur qui pourtant nous semblait aller de soi. D’autre part, pourquoi la caméra ne filme-t-elle que le buste, nous privant ainsi d’un savoureux jeu de jambes ? Gageons qu’il y a des coups de pied qui se perdent. Que ces petites imperfections ne vous empêchent pas de suivre le bulletin d’informations le plus candide, le plus courageux, le plus convaincant, de mémoire de contribuable.

Source : L’unité © 8 Octobre 1976

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.