Attaque au couteau à Paris: Et si la cause du geste fou était une frustration de ne pouvoir rentrer aux Antilles?

0
115

Originaire de Fort-de-France, Michael Harpon était âgé de 45 ans, marié depuis 2014 et converti récemment à l’Islam, depuis 18 mois. Toutefois, ce n’est pas, et de loin, la piste privilégiée par les enquêteurs qui n’ont jusqu’à maintenant relevé aucun signe de radicalisation dans son parcours.

Michael Harpon présentait la particularité d’être malentendant, ce qui lui occasionnait des difficultés dans le cadre de son travail. C’est pour le moment la principale piste suivie par les enquêteurs.

Son épouse, également malentendante, nécessite la présence d’un interprète en langue des signes pour être comprise lors de ses auditions, ce qui les complique singulièrement. Elle aurait affirmé lors de sa garde à vue, qu’il avait été pris d’une crise de démence la veille des faits. Selon elle, « il aurait entendu des voix et se serait réveillé, incohérent, en état de démence » rapporte BFMTV. 

Michael Harpon pour sa part, du fait de son handicap, avait l’impression de vivre une frustration professionnelle ces derniers temps et regrettait de ne pas pouvoir progresser au sein de la hiérarchie. Depuis plusieurs mois, il réclamait un interprète en langue des signes, dans l’espoir de pouvoir évoluer vers des postes de concepteurs de réseaux, toujours selon BFMTV. 

Un souhait déçu de rentrer aux Antilles

Selon nos informations, Michael Harpon aurait également émis le souhait de rentrer aux Antilles et aurait déposé des demandes de mutations, qui se sont toutes soldées par un échec.

Toujours selon nos informations, les collègues qu’il a poignardées en premier hier, lui avaient justement fait passer un entretien peu de temps auparavant, mais sans que l’on sache si cela avait un rapport avec sa demande de mutation aux Antilles.

Il ne faut cependant pas tirer de plans sur la comète. Il est impossible de dire, en l’état actuel de l’enquête, quelles sont les vraies motivations de Michael Harpon. Toutes les hypothèses sont étudiées par les enquêteurs et ce n’est que dans quelques jours que l’on saura précisément ce qui a pu pousser le policier à agresser et tuer 4 de ses collègues.

Sur le site de la préfecture de Police, le parcours de l’agent était exposé publiquement par le biais d’un portrait :

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.