Dans LES MAMANS, Meghan et Florian apprennent la langue des signes pour communiquer avec Gabriel, atteint de trisomie 21

0
86

Elles ont entre 19 et 24 ans et vivent aux quatre coins de la France. Ce sont 6 jeunes femmes, 6 personnalités, 6 chemins de vie et 6 histoires radicalement différentes. Leur point commun : elles sont toutes déjà mamans. Pour certaines, la maternité n’était pas programmée, pour d’autres, il s’agissait d’un choix mûrement réfléchi, mais leur volonté à toutes est de vivre pleinement et intensément leur rôle de maman tout en assumant les contraintes de leurs vies personnelles.

Florian 27 ans et Meghane 24 ans ont rendez-vous chez l’orthophoniste avec leur fils Gabriel. Ils souhaitent que leur fils atteint de trisomie 21 puisse développer le langage.

« Ce n’est pas comme tout le monde, où ça vient naturellement à force d’entendre les adultes parler. Pour lui, non… comme il est hypotonique partout au niveau du visage« , explique la mère de Gabriel.

« Le but des signes, pour l’instant, c’est de lui permettre de s’exprimer comme il n’a pas encore les mots. Petit à petit, le signe va disparaître pour ne garder que le mot« , explique l’orthophoniste.

« Au niveau des signes, ça commence à venir tout doucement, mais c’est vrai qu’on ne voit pas forcément parce que c’est très long. On peut les faire pendant des mois sans qu’il ne se passe rien…« , explique Meghane.

« Et d’un coup, il va s’y mettre, ça va l’intéresser« , poursuit Florian. « C’est vrai que pour nous, c’est un peu frustrant parce qu’on se dit qu’on fait ça pour rien. Avec Gabriel, c’est la patience« , ajoute Meghan.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.