Se former à la langue des signes, à titre privé comme pour le travail

0
74

Le journal Ouest-France nous a ramené il y a quelques jours au centre E.Leclerc de Maël Le Moal, à Granville. Consécration pour le parcours de Viviane Lecaudey, hôtesse de caisse et employée à l’accueil du magasin qui vient décrocher son certificat de compétences en langue des signes française (LSF) et se met à la disposition des clients sourds et malentendants qui la maîtrisent.

C’est d’abord une histoire personnelle. Sa petite fille de 5 ans est malentendante, et la volonté de Viviane d’être à l’unisson familial de l’apprentissage de la LSF a fait le reste. Au bout de 2 ans de cours du soir hebdomadaire, la voilà diplômée.

Viviane a décidé de se servir aussi de cette qualification sur son lieu de travail puisque dans le magasin elle « renseigne, indique la route, les moyens de paiements aux clients sourds et malentendants » comme le souligne Elise Viniacourt dans son article.

A propos de l’apprentissage de la LFS, Viviane indique : « C’est accessible à tout le monde… Mais c’est plus simple quand on a la motivation ». CQFD.

C’est d’abord une merveilleuse histoire d’humanité et j’invite tous les centres E.Leclerc à suivre cette initiative. D’ailleurs, s’agissant de Granville, une formation destinée à d’autres salariés est à l’étude pour septembre.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.