L’enseignement en langue des signes maintenu à l’institut d’éducation pour jeunes en situation de handicap auditif d’Auxerre

0
97

Menacé par le changement d’enseignant à la rentrée prochaine, l’enseignement en langue des signes va être maintenu à l’Institut d’éducation sensorielle pour jeunes en situation de handicap auditif d’Auxerre

Le 19 juin dernier, les parents d’élèves avaient lancé une pétition et s’étaient mobilisé notamment auprès des services de l’éducation nationale pour « défendre le droit de [leurs] enfants à une scolarité dans leur langue maternelle : la langue des signes française », rappelait Claire Kemp, présidente du conseil de vie sociale de l’IESHA d’Auxerre.

Plus de 4.000 signatures

En effet, en poste depuis près de deux ans, la jeune enseignante LSF remplaçait l’enseignante titulaire, arrêtée. Or suite à l’annonce du départ définitif de cette dernière, le poste avait été ouvert sur le mouvement des enseignants et alloué a une enseignante spécialisée, mais ne maîtrisant pas la langue des signes.

4.000 signatures et trois semaines plus tard, les parents des douze enfants concernés sont finalement soulagés. « La jeune professeure des écoles est retenue pour le poste », ajoute la présidente du CVS.

Il a semblé pertinent de faire appel à celle qui avait l’expérience, d’autant qu’elle était volontaire

Une information confirmée par les services de la DSDEN de l’Yonne. « La professeure des écoles qui avait obtenu le poste dans le cadre du mouvement a renoncé. Dans ces conditions, il a semblé pertinent de faire appel à celle qui avait l’expérience, d’autant qu’elle était volontaire. »

« Nos actions n’ont pas été vaines, ajoute Claire Kemp. Nous restons toutefois vigilants ».

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.