La langue des signes autour d’un café

0
72
« Café-signes », signe Alexandre Bourgoin, malentendant, qui organise une rencontre en langue des signes vendredi 3 mai au Laser Bowl de La Flèche.

Alexandre Bourgoin, organise une rencontre entre personnes entendantes et malentendantes, ce vendredi 3 mai 2019, au bar du Laser Bowl.

Alexandre Bourgoin, professeur de langue des signes fraaise (LSF)

Pourquoi un café-signes ?

Je suis professeur de LSF au Carroi depuis trois ans, et j’avais organisé un premier café-signes il y a deux ans. L’année dernière, je n’ai pas pu. Mais cette année, mes élèves m’ont poussé pour recommencer, car ils veulent rencontrer des personnes avec qui échanger en signes. J’ai donc contacté des amis malentendants de Laval, Tours, Saumur et Le Mans pour organiser une rencontre.

Qui peut venir ?

Tout le monde peut venir, c’est gratuit. On peut amener ses amis, ses parents, ses enfants… Même si on ne connaît pas du tout les signes, on peut essayer de communiquer en faisant des mimes ou en écrivant. Je serai présent, mais ce n’est pas un cours, ça n’a rien à voir : le but est de réunir tout le monde pour échanger.

La soirée commence à 20 h, mais ceux qui veulent arriver plus tard le peuvent sans problème.

Comment prendre des cours de LSF ?

Je donne des cours au Carroi tous les soirs de la semaine, à partir de 13 ans. Pour les débutants, c’est le lundi, à 20 h 15. L’inscription coûte 12 € à l’année pour une heure de cours par semaine ; pour les niveaux avancés, c’est 15 €, pour une heure quinze, le mardi, mercredi ou jeudi soir, à 20 h. Pour s’inscrire pour la rentrée de septembre, il faudra voir directement avec le Carroi, à l’espace Montréal ou au 2 43 94 8 99.

Ce vendredi 3 mai, à partir de 20 h, café-signes au Laser Bowl, 1, allée des Gabares Zone de, La Monnerie. Ouvert à tous. Contact : alexb.lsf@gmail.com

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.