Ils veulent voir inscrire la langue des signes dans la constitution

0
93

Une cinquantaine de sourds ont manifesté, ce lundi 20 mai, devant la mairie de Nantes. Principale revendication : l’inscription de la langue des signes dans la constitution.

Ils criaient les slogans avec leurs mains. C’est donc une manifestation silencieuse, qui s’est tenue, ce lundi 20 mai, devant la mairie de Nantes. Portant des gilets bleus, plus d’une cinquantaine de personnes sourdes y demandaient l’inscription de la langue des signes française (LSF) dans la constitution. « Pour être à égalité avec les entendants, explique Sophie Hougard, membre du centre socio-culturel pour les sourds du département. En France, on est trop centrés sur l’oralité et on n’encourage pas assez la LSF. »

Dans la vie quotidienne, les sourds souhaitent aussi davantage de classes bilingues LSF-français et une meilleure traduction en langue des signes à la télévision. « Même quand c’est traduit, comme pour les interventions du président de la République, c’est tellement petit qu’il faudrait une loupe pour voir ! On aimerait que ça prenne la moitié de l’écran ou au moins un tiers », poursuit Véronique Gouriou, qui comptait parmi les manifestants.

Des rassemblements similaires se tenaient dans plusieurs villes de France, comme à Poitiers,Metz ou Angers, avant une manifestation nationale à Paris, jeudi 20 juin.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.