Grève dans l’Éducation nationale : les instituts spécialisés de jeunes sourds et aveugles se mobilisent

0
88
Sophie Cluzel, la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées en février 2019

Les professionnels des établissements spécialisés pour les jeunes sourds et les jeunes aveugles sont appelés à faire grève ce jeudi. À l’institut de Cognin (Savoie), les syndicats craignent des fermetures de classes et une politique de l’école inclusive trop violente pour les enfants.

« Nous voulons garder le choix de la scolarisation de nos enfants » explique Jocelyne Dubois, présidente de l’association des parents et amis des instituts nationaux.« Je suis pour une école plus inclusive mais pas dans ces conditions. Chaque enfant doit avoir un accompagnement spécifique et tous les jeunes handicapés ne peuvent pas se retrouver en classe normale. »

Les syndicats des instituts spécialisés pour les jeunes sourds et les jeunes aveugles appellent à la grève nationale ce jeudi contre la politique du « tout inclusif » portée par la secrétaire d’État chargée des personnes handicapée, Sophie Cluzel.

« Il ne faut pas démanteler des établissements qui fonctionnent très bien » – Laura Catry, mère d’enfants sourds

« Le gouvernement se précipite » constate Aline Fleurier, du syndicat SNJSJA-UNSA. Cette éducatrice spécialisée rattachée à l’institut de Cognin (Savoie) intervient dans les classes « ordinaires » pour venir en aide aux enfants sourds« Vu l’état de l’Éducation nationale en ce moment, avec les classes surchargées, les effectifs en baisse et le manque de formation de professeurs spécialisés, ce n’est pas possible. Le tout inclusion, ça se travaille. »

Les syndicats des instituts dénoncent une baisse de budget de près de 15 % l’année dernière. Si plus d’enfants handicapés sont scolarisés dans les classes « ordinaires », « des classes en instituts vont fermer, les effectifs vont encore diminuer, les budgets avec. »

« Mon premier fils est malentendant et il a pu avoir une scolarité normale mais il était accompagné d’une équipe spécialisée. Mon dernier fils qui lui, est sourd profond a besoin d’être suivi en institut. Il ne peut pas être dans une classe normale. _La secrétaire d’État veut que tous les enfants soient mis dans le même panier qu’importe leur handicap__, c’est de la maltraitance pour les enfants et pour les professionnels de l’Éducation nationale, »_s’agace Laura Catry, mère de deux enfants sourds.

Il n’existe que quatre instituts pour les jeunes sourds en France, un seul pour les jeunes aveugles.

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.