« On veut conserver notre culture de la langue des signes »

0

Les sourds français ont exprimé leur colère le 20 mars dernier dans les rues de Paris. Ils réclament notamment l’inscription de la langue des signes dans la constitution française.

Mercredi 20 mars dernier, une vingtaine de morbihannais sourds ou malentendants se sont rendus à Paris pour participer à un rassemblement des Sourds en colère.
Ils ont défilé pour obtenir l’égalité et l’accessibilité au quotidien, ils demandent notamment l’inscription de la langue des signes dans la constitution française. Pour parler de leur colère, nous avons choisi d’inviter deux membres de l’association des sourds du Morbihan : Nathalie et Michel Irdel. 
Cette association rassemble près de 200 adhérents, elle est basée à Auray.

La traduction de cette interview est assuré par l‘interprète Loic Jacquemin. (Ils sont trois à exercer ce métier dans le Morbihan)


Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.