L’Association des sourds milite pour la culture

0
35

L’Association des sourds de Poitiers déplore l’absence de propositions autour de la culture sourde.

L’Association des sourds de Poitiers a pour objectif de favoriser la vie culturelle, sociale, artistique, sportive et professionnelle des personnes sourdes, pour encourager leur émancipation et l’égalité des chances. Début mars, trente de ses membres n’ont pas hésité à parcourir 25 km pour se rendre à Châteauroux afin d’assister au spectacle bilingue (fraais et langue des signes) « Dévaste-moi », interprété par la comédienne sourde Emmanuelle Laborit, mêlant chansigne, théâtre et concert. Les personnes sourdes, notamment, ont énormément apprécié cette pièce adaptée au public sourd comme entendant.

Une communauté importante

Dans un courrier de son président Nicolas Arnoux, relatant cette soirée, l’Association des sourds de Poitiers déplore qu’à Poitiers et ses environs « aucune des structures culturelles existantes n’invite de troupes de théâtre pour présenter des spectacles en LSF (Langue des signes fraaise) ou bilingue (LSF/fraais). Le public sourd est très demandeur de tels évènements qui permettent de véhiculer et diffuser la culture sourde, principalement visuelle et gestuelle. Encore trop peu d’adultes sourds et d’enfants sourds ont accès au patrimoine culturel fait par et pour les sourds. Ceci est d’autant plus regrettable qu’à Poitiers la communauté sourde est importante. L’offre culturelle pour les entendants est très large. Nous souhaiterions également bénéficier d’offres culturelles adaptées au public sourd, dans le respect de la loi de 2005 sur l’égalité des chances. Nous espérons qu’à l’avenir, la situation évoluera favorablement pour le public sourd à Poitiers. Les structures culturelles manquent d’interventions par des professionnels sourds ».
L’Association des sourds de Poitiers évoque aussi le travail de l’association Inter’Signes, qui peut faire le relais de par sa connaissance de la culture sourde, son expertise dans l’accueil du public sourd, ses interventions par des professionnels sourds… Le courrier conclut: « Dans d’autres villes de France, de nombreux changements ont lieu dans différentes structures culturelles (musée, cinéma, festivals) sensibilisées à la spécificité et à la richesse du public sourd et ouvertes à l’intervention de professionnels sourds»

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.