Bali : un village où l’on parle la langue des signes

    0

    Extrait de JT de 20h de France 2 du 4 février 2019.Bengkala, un village de sourds sur l'île de Bali. En effet il surprend par ses habitants et leur mode de vie. Les personnes sourdes et non sourdes vivent ensemble sans discrimination. Etre sourd n'a alors rien d'anormal…Belle leçon de vie à ce village de sourds !

    Gepostet von Wallès Jr Kotra am Montag, 4. Februar 2019

    Dans un village d’Indonésie, presque tout le monde parle la langue des signes. Dans le nord de l’île de Bali, les sourds sont 15 fois plus nombreux qu’ailleurs.

    Au nord de l’île de Bali (Indonésie), logés au milieu des palmiers, 80% de la population du village de Bengkala parle la langue des signes. Ici, le nombre de sourds de naissance est 15 fois plus élevé que la moyenne mondiale : 44 sourds pour à peine 3 000 habitants. Pendant longtemps, les habitants ont cru à une malédiction. La légende est encore contée par les anciens du village. Les habitants croyaient qu’il y avait, au-dessus du cimetière, l’esprit du dieu sourd en colère. La population a alors créé son propre langage des signes, enseigné dès l’école primaire. Chaque cours est traduit pour les élèves sourds, mathématiques compris.

    Un message de tolérance

    Sans même s’en apercevoir, les habitants de Bengkala envoient un message de tolérance au monde entier. À cause d’une anomalie génétique, ils ont dû s’adapter, apprendre à vivre ensemble, sans qu’aujourd’hui ça ne pose plus aucun problème.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.