La langue des signes pour communiquer plus vite

    0
    Sandra Sorgniard parle avec passion de la langue des signes qu’elle souhaite faire découvrir aux enfants.© Ouest-France

    Les ateliers Diffé’Rance proposent aux enfants de découvrir la langue des signes. Une langue qui permet même de communiquer avec les tout-petits.

    La médiathèque propose une journée de sensibilisation à la langue des signes, mercredi 20 février 2019.

    Comme l’an dernier, Sandra Sorgniard, de l’association Les ateliers Diffé’Rance, animera une nouvelle rencontre axée autour de la sensibilisation. « Cet apprentissage des bases de la communication permettra à chacun, à partir de 6 ans, de découvrir la langue des signes, de manière ludique, en binôme entendant – sourd. »

    Au cours de l’après-midi, les participants, dès l’âge de 5 ans, profiteront des Racont’tines en signes, en s’inspirant du livre d’Anaïs Vaugelade, Une soupe au caillou .

    Une exploratrice des émotions

    Le handicap, Sandra Sorgniard le vit au quotidien« Je porte ce projet, depuis dix ans. Mon mari, Ronan, est sourd de naissance et il est président de l’Association des sourds de Saint-Brieuc et des Côtes-d’Armor. Je me nourris de son histoire, dans sa culture et dans sa langue. » Sandra se définit d’ailleurs comme une exploratrice des émotions, adepte de la communication bienveillante et accro à la langue des signes française. Elle a également suivi plusieurs formations en signes pour bébé, en développement personnel et en ateliers bien-être.

    Un r éseau breton de Coopér’Acteurs

    « La Diffé’Rance, c’est une équipe de Coopér’Acteurs, pour les ateliers yoga et les ateliers signes , explique la jeune femmeDe nouveaux Coopér’Acteurs se formeront prochainement, pour développer notre réseau sur toute la Bretagne » , poursuit-elle.

    « L’atelier BB est insolite , précise Sandra. Nous savons que, très tôt, le bébé produit ses premiers signes. Il pointe du doigt, fait au revoir, ou les marionnettes, de la main. Certes, il faudra attendre de longs mois, avant qu’il ne s’exprime plus clairement. En attendant, on peut justement utiliser des gestes issus de la langue des signes française. Des gestes qui permettent d’accompagner et réduire les pleurs, les colères, les frustrations et donc de profiter des moments ludiques et paisibles. »

    Mercredi 20 février 2019, de 10 h à 12 h, à l’ancien presbytère, atelier de sensibilisation. Racont’tines, à partir de 15 h. Participation gratuite. Nombre de places limité, inscriptions conseillées. Contact : tél. 02 99 88 32 34 (pour les réservations) ou 02 99 88 07 06 (pour plus d’information).

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.