Libérer la parole autour d’un café

0
37
Angélique anime le « café signes » à Tarbes comme ici à la brasserie des Halles.

Si les sourds et malentendants ont accès à la langue des signes, qu’en est-il de leur entourage ? Lorsqu’un sourd s’adresse à nous, comment le comprendre et comment l’aider ? Pourtant, ne dit-on pas que la communication sauve de toutes les situations ? Ceux qui savent s’exprimer et échanger n’ont pas idée de la chance qu’ils ont, contrairement aux sourds et aux malentendants qui pourraient subir, s’isoler et être ignorés. La Maison des sourds du Sud-Ouest, basée depuis 38 ans au 66, rue Montpensier à Pau, créée pour enseigner et pour transmettre le langage des signes (LSF), se décline en deux pôles : le centre de formation et le service social. Dans les Hautes-Pyrénées, aucune maison prodiguant les mêmes services n’est proposée.

Des besoins existent

Pourtant, les besoins sont là. La Lourdaise Sandra Larrouy-Henry, en charge du service social à Pau, et ses collègues ont eu la géniale idée de proposer un «café signes» à Tarbes, animé par la formatrice Angélique, sourde de naissance. Une demi-douzaine de personnes se sont inscrites. «Les motivations des participants sont multiples, certains veulent enrichir leur CV, d’autres ont été confrontés à une situation embarrassante, tandis que l’un d’entre eux voit un proche, malade, s’isoler dans son silence», explique Sandra. En tout cas, personne ne vient s’entraîner pendant deux heures pour rien. Autour de la table, à la brasserie des Halles, 24, rue Larrey à Tarbes, tenue par Anthony et Rebecca Castéran, le silence règne mais les mains s’agitent.

Répéter pour apprendre

Une fiche sous les yeux, les apprenants répètent le geste qui correspond au mot. Mais c’est au moment du jeu de rôles que l’animation survient car, à défaut de vocabulaire, les participants cherchent à se faire comprendre avec des expressions du visage, des mimes, des gestes. Et la situation devient drôle. Comme la phrase verbalisée a sa construction sujet, verbe, complément, la langue des signes possède sa syntaxe propre, celle qui, en peu de signes, va à l’essentiel, comme pour les Britanniques.

Des projets d’installation existent à Tarbes, l’association devrait tenir une antenne à la Maison des associations de l’Arsenal avant l’été. Un soulagement pour les sourds et malentendants du département. Nous en reparlerons.

Pour ceux qui seraient intéressés par une formation, la Maison des sourds est joignable au 05.59.62.51.14 ou au 06.20.29.44.69

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.